ParentsProfs le Mag
Vis ma vie de papa en rendez-vous parents-profs

Vis ma vie de papa en rendez-vous parents-profs

Tu es convoqué.

Tu remarques dans le cahier de texte un mot de la maîtresse t’invitant à un rendez-vous « pour évoquer la scolarité » de ton enfant. Plus exactement, tu le remarques seulement trois semaines après. Avec ce soleil et ces apéros à rallonge, le cahier de texte en ce moment n’est pas ta priorité. Bref, tu es convoqué par la maîtresse à un rendez-vous parents-profs.

Tu pars plus tôt du travail pour éviter les bouchons et ne pas être en retard à l’école. Tu arrives 20 minutes trop tôt, heure à laquelle 5 parents sont déjà devant la grille de l’école pour refaire le monde et la réputation de la maîtresse de CM2.

Tu galères à rentrer dans le bâtiment. Tu confonds l’interphone de l’école avec la sonnette de la garderie, ou l’inverse. Finalement, tu appelles le numéro de fixe du bureau de la directrice. C’est la responsable du périscolaire qui vient t’ouvrir.

Tu cherches la classe, d’étage en étage, de couloir en couloir. Tu passes devant la salle du centre de loisirs. Tu te demandes comment 6 enfants en train de goûter autour d’une table peuvent faire autant de bruit qu’un avion qui décolle à Orly.

Tu arrives. Tu embrasses ton enfant mais pas la maîtresse. Elle sourit. Tu lui souris. Elle lui dit d’aller attendre dans la cour. Il va dans la cour. Il en mène pas large. Elle te dit de s’asseoir. Tu t’assois sur la chaise de ton enfant, à 30 cm du sol. Tu n’en mènes pas large non plus.

Tu regardes la maîtresse se rendre à son bureau pour se saisir d’un cahier de notes bleu. Tu en profites pour jeter un coup d’oeil dans le casier de ton fils. Première information du rendez-vous : il est le même en classe qu’à la maison, il sème le bordel partout où il passe.

Tu l’écoutes te dire que c’est un enfant gentil. Tu sais qu’un prof donne toujours des remarques positives en début de rendez-vous.

Tu n’acceptes pas trop sa remarque sur le fait que c’est un enfant qui peut se montrer très agité et légèrement perturbateur. Tu te révoltes, puis la ramènes moins en l’entendant dans le hall hurler après son cartable.

Tu te retournes quand une collègue de la maîtresse rentre sans frapper. Elle dit pardon et referme la porte. La maîtresse dit pardon, tu dis que ce n’est pas grave.

Tu ne parviens pas à te concentrer sur ses remarques. Tu réalises en l’observant qu’il ne s’agit pas d’une légende. Les profs ont vraiment des goûts vestimentaires immondes.

Tu te retournes quand la même collègue entre après avoir frappé et indique que la réunion va bientôt commencer . Elle dit pardon et referme la porte. La maîtresse dit pardon, tu ne dis rien parce que tu sais que c’est un vieux subterfuge de profs pour écourter les rendez-vous avec les parents d’élève.

Tu retournes dans le hall. Tu vois ton enfant qui te regarde amoureusement. Tu sais qu’il essaie de t’amadouer. Tu es dans un épisode de Friends, celui où Monica et Chandler cache leur relation. Ton fils ne sait pas que tu sais ce qu’elle sait et qu’elle t’a dit ce qu’elle sait et que tu vas lui dire ce qu’elle t’a dit.

Tes réactions