ParentsProfs le Mag
Tous les enfants de sa classe s’appellent Maélys

Tous les enfants de sa classe s’appellent Maélys

Ce fut une sacrée surprise pour cette jeune professeur des écoles nouvellement nommée. En parcourant la liste des élèves, elle découvre avec stupeur que tous les enfants de sa classe s’appellent Maélys.

Extrait de notre livre Le bonheur est dans le préau

« Au début, ce n’était pas simple, nous avoue Audrey L., jeune Professeur des Ecoles Stagiaires (P.E.S.), je les confondais. Je prenais une Maélys pour une autre, et inversement. Et puis avec le temps, je m’y suis fait ».

Il faut dire qu’en vraie professionnelle, notre jeune enseignante veille constamment à bien respecter chacune des individualités de la classe : « C’est mon devoir de maîtresse. Je veille à la personnalité de chacun. Je sais que Maélys est une petite fille timide qui manque de confiance en elle. Un peu comme Maélys, qui fait beaucoup d’efforts pour aller vers les autres. Quant à Maélys, elle devrait faire des efforts pour bavarder moins. Elle travaille bien, mais quelle pipelette, surtout avec son amie Maélys ! Ce sont des enfants très gentils… certains ont de forte personnalité, comme Maélys. Mais il faut juste savoir lui parler. C’est un garçon adorable ».

Heureusement pour Audrey, l’orthographe du prénom n’est pas la même pour tout le monde. L’enseignante parvient à s’y retrouver en distinguant les Maélys, Maëlis, Maelisse, Maëlisse, Mahailisse, et Mahéllisseu.

Du côté de la mairie, cet étrange coïncidence semble amuser : « Mireille du service Etat civil m’a fait remarquer il y a quelques années que beaucoup de parents dans le village avaient choisi ce prénom, se souvient Mireille Canazzo, Maire de la commune. C’était d’ailleurs le cas de mon chef des travaux Mireille, et de son épouse, Mireille, qui avaient retenu ce prénom pour leur fils« .

« Cela n’affecte en rien ma passion pour mon métier, conclue Audrey. C’est une année scolaire que je ne suis pas prête d’oublier. Et puis ça aurait pu être pire. Ils auraient pu tous s’appeler Bernard-Henry. »

Tes réactions