ParentsProfs le Mag
Révélation : Pourquoi l’Education nationale investit-elle en secret dans la lutherie ?

Révélation : Pourquoi l’Education nationale investit-elle en secret dans la lutherie ?

Une information exclusive ParentsProfs.

Vivaldi, Bach ou Mozart dans les cours de français ou de mathématiques ? Pas vraiment. Le projet n’a rien de culturel, et devrait être annoncé en marge des conclusions du Grenelle de l’Education pour une mise-en-œuvre à la rentrée prochaine. Après le plan Informatique pour tous dans les années 80 ou plus récemment le programme Fruits et légumes à l’école, l’Education nationale prépare pour l’année prochaine une grande opération baptisée 100% lutherie.

Étonnamment, ce plan d’action n’est pas directement lié à l’éducation musicale. Pour en savoir plus, nous avons joint par téléphone Didier Pipeau, directeur du service de communication du ministère qui a accepté de nous en dire un peu plus.

En quoi consiste le plan 100% lutherie ? Doit-on y voir un lien avec La rentrée en musique ?
Pas du tout : ce ne sera pas une simple opération ponctuelle le jour de la rentrée. Nous allons fournir à chaque professeur dans les semaines qui viennent un alto, un violoncelle, voire une contrebasse très rapidement.

Les enseignants travaillent souvent avec leur matériel personnel, notamment leur ordinateur. En quoi cet équipement en lutherie est-il censé les aider ?
Nous avons bien observé ce qui se passe dans les classes. Les élèves n’écoutent plus. Les enseignants ne parviennent plus à capter leur attention. Le ministère va les aider en leur fournissant le matériel nécessaire.

Et c’est un instrument de musique qui va les aider ?
Pas du tout. Mais plutôt que de s’évertuer à répéter trente fois une consigne, nous conseillerons aux enseignants d’aller directement pisser dans un violon.

Tes réactions