ParentsProfs le Mag
Rentrée scolaire : la police n’exclut aucune piste

Rentrée scolaire : la police n’exclut aucune piste

Les vacances d’été ont disparu subitement au début de cette semaine. En dépit de gros moyens pour les retrouver, l’enquête piétine.

Reportage. Depuis ce matin, les vacances d’été ne donnent plus signe de vie. Dépêchée sur les lieux de sa disparition, la police n’exclut aucune piste à ce stade. Lors d’un point presse hier soir, le commissaire Bialès a simplement déclaré : “Ecoutez, laissez la police faire son travail, dès que j’aurais de plus amples informations, croyez bien que vous en serez les premiers informés”.

La police a lancé ce matin un appel à témoin. Les vacances d’été, autrement appelées grandes vacances, sont identifiables par des apéros qui durent jusqu’au coucher du soleil dans une odeur de café brûlé pour éloigner les guêpes. Les forces de l’ordre précisent également qu’elles se terminent en général à la fin du mois d’août, “ou plus tard, genre novembre ou décembre, pour les élèves qui n’ont pas de prof dans leur classe parce que plus personne ne veut être prof.”

D’après nos informations, des traces de maillot et quelques grains de sable auraient été retrouvés hier soir sur les lieux de la disparition des vacances d’été. Pire, certains témoins affirment avoir observé des signes révélateurs de ce que tout le monde redoutait : la rentrée scolaire. Rappelons que la rentrée scolaire est une période de l’année où reviennent ce que tout un chacun avait oublié et n’avait pas envie de retrouver : le réveil matinal, les embouteillages pour se rendre au travail et Elisabeth Borne.

Tes réactions