ParentsProfs le Mag
Previously in Rue de Grenelle

Previously in Rue de Grenelle

Un résumé des derniers épisodes de ta série préférée.

Rue de Grenelle, c’est la série dont tout le monde parle en ce moment. Intrigue haletante, personnages attachants, contradictions permanentes : les producteurs ont soigné les moindres détails pour que cette production soit un blockbuster. Voici un résumé de ce qui s’est passé depuis le début de la première saison.

26 février 2020. Dylan , élève de seconde, est en conflit avec son père. En pleine crise d’adolescence, il voit ses résultats scolaires s’effondrer, et refuse d’aller au lycée. Dylan ne sait pas que dans quelques jours, à cause du Covid-19, il sera enfermé chez lui, contraint de regarder une vidéo sur les variations d’une fonction, enregistrée dans sa cuisine par son prof de maths en survêt.

28 février 2020. Karen, directrice d’école primaire, ne décolère pas. Elle doit saisir en ligne une enquête sur la couleur des chaises dans les salles de classe demandée par son inspecteur. L’application ne fonctionne pas : elle doit recommencer encore et encore. En allumant la radio, elle entend Jean-Michel, ministre de l’Education nationale, déclarer sur Europe 1 : « Nous sommes prêts (…) à faire des classes virtuelles, c’est-à-dire un système qui permet à un professeur d’être en visio avec l’ensemble de sa classe, à distance. » Karen éclate de rire. « C’est bon de rire parfois« , se dit-elle.

12 mars 2020. 08h25. Alors que 850 millions d’élèves dans le monde ne peuvent plus être scolarisés à cause de la pandémie, Jean-Michel affirme sur BFM TV que « fermer les écoles n’est pas la stratégie adoptée. » Mais coup de théâtre : le soir-même, Emmanuel, qui est président de la République, annonce la fermeture des établissements scolaires à partir du lundi 16 mars, ainsi qu’un confinement de la population. Dylan est fou de joie : il n’a plus besoin d’aller au lycée.

14 mars 2020. Karen ne sait pas si elle doit travailler chez elle ou à l’école. Jean-Michel annonce que « le principe c’est que les adultes sont au travail. » alors Karen prend sa voiture mais nouveau coup de théâtre. Le soir-même, Edouard, qui est premier ministre de la France, déclare l’inverse. Karen fait alors brusquement demi-tour. Il est à noter à ce stade que cette manœuvre en voiture, légèrement brusque sera la seule cascade de toute la saison 1. Rappelons qu’il s’agit d’une série française.

16 mars 2020. Le papa de Dylan, Kevin, salarié dans une agence de communication, ne supporte plus de faire travailler son fils qui n’en rame pas une. Quand son patron lui annonce que l’agence a décroché le marché de l’Education nationale et qu’il faut trouver avant midi un nom évoquant la mobilisation d’un pays autour de l’éducation, Kevin se dit immédiatement : « Je vais lui pondre une belle connerie au ministre, ça lui apprendra à m’emmerder avec sa continuité pédagogique. »

18 mars 2020. « Nation apprenante, fanfaronne Jean-Michel. Je vous présente l’opération « Nation apprenante ».

22 mars 2020. Jean-Michel déclare dans une interview au Parisien que le scénario privilégié est un retour en classe le 4 mai. Kevin est soulagé : il pourra renvoyer Dylan au lycée.

25 mars 2020. De son côté, Karen gère difficilement la continuité pédagogique, à la fois comme enseignante mais aussi comme maman. Pour se calmer, elle fait du pain. Mauvaise idée : elle manque de s’étrangler en écoutant Sibeth, porte-parole du gouvernement affirmer lors d’une conférence presse :  «Nous n’entendons pas demander à un enseignant qui aujourd’hui ne travaille pas compte tenu de la fermeture des écoles de traverser toute la France pour aller récolter des fraises.» Karen, au bord de la dépression, décide de refaire du pain et de le boulotter avec de la confiture de fraises.

13 avril 2020. Emmanuel annonce lors de son allocution la poursuite du confinement jusqu’au 11 mai, date à laquelle les écoles ouvriront à nouveau leurs portes parce que « trop d’enfants, notamment dans les quartiers populaires ou dans nos campagnes, sont privés d’école, sans avoir accès au numérique. » En quittant le champ des caméras, il adresse, hilare, à Jean-Michel : « Tu n’auras qu’à appeler ça la continuité démagogique. »

21 avril 2020. 09h15. Jean-Michel explique à la commission des affaires culturelles de l’Assemblée nationale que le retour des élèves sera progressif. Mais dans la précipitation, Jean-Michel réalise qu’il a oublié d’organiser le retour des élèves à l’école avant d’en expliquer le fonctionnement. Il décide de programmer une concertation avec des syndicats, des fédérations et l’association des maires de France. Pour lui, c’est une première, il est un peu perdu.
Au même moment, Karen croise Kevin dans la file d’attente d’un épicier de quartier. Ils ne se connaissaient pas mais c’est le coup de foudre. Elle adore son masque bleu, il adore son masque rose. Bleu pour lui, rose pour elle, tout cela est très cliché et va complètement à l’encontre du combat contre les clichés sexistes, mais c’était la seule image disponible dans la banque d’images de ParentsProfs, qui est comme l’auteur de cet article, épuisée.

22 avril 2020. Décidant de ne pas consommer leur amour dans le but de respecter les distances sociales, les gestes barrières et surtout parce que l’esthéticienne est fermée depuis 6 semaines, Karen et Kevin parlent toute la nuit. Il lui raconte les difficultés d’élever seul un enfant, du décrochage scolaire de son fils Dylan. Elle l’écoute attentivement. Elle lui parle de son métier, de la pression hiérarchique, de la culture d’évaluation qui a modifié la pratique professionnelle. Il s’endort.

23 avril 2020. De retour chez lui, Kevin se dispute à nouveau avec son fils qui refuse de retourner au lycée le 11 mai. « Tu n’auras pas le choix, vocifère Kevin , il faudra que tu obtempères car je suis ton père ! » Alors que Kevin se demandait pourquoi il avait utilisé autant de mots en -ère dans une même phrase, coup de théâtre ! L’Elysée annonce que le retour à l’école programmé le 11 mai se fera sur la base du volontariat des élèves.

28 avril 2020. Edouard intervient à l’Assemblée nationale. En sortant, Emmanuel lui reproche d’avoir parlé pour ne rien dire. « T’as cru que t’étais ministre de l’Education nationale ?« , lui lance-t-il, cinglant.

Dans les prochains épisodes. Karen et Kevin parviendront-ils à vivre ensemble leur première soirée romantique sans restaurant et sans cinéma ? Dylan retrouvera-t-il le chemin de la réussite ? L’argument des décrocheurs scolaires n’était-il qu’un leurre de Jean-Michel pour favoriser le Medef, organisation qui prépare en secret l’invasion de la planète Terre par des extraterrestres néolibéraux bien décidés à réduire en esclavage les petits ouvriers et les feignasses de fonctionnaires ? Réponse très bientôt dans les futurs épisodes de Rue de Grenelle.

INSCRIS-TOI AU CLUB PARENTSPROFS

Toute l’actualité de ParentsProfs dans ta boîte mail
Garanti sans spam et sans circulaire académique
Tes réactions