ParentsProfs le Mag
People : Une enseignante fait privatiser Décathlon pour une séance de shopping

People : Une enseignante fait privatiser Décathlon pour une séance de shopping

Une conséquence de la nouvelle prime donnée aux professeurs.

C’est bien connu, les stars font des caprices, même les stars des salles de classe. C’est ainsi que Florence Pinchard, enseignante au pôle scolaire Mariah Carey de Lyon, a fait privatiser le magasin Decathlon Grolée-Carnot pour effectuer son shopping en toute tranquilité avec sa fille Marie-Loutre. La maîtresse aurait également exigé un défilé de la dernière collection Quechua. Pour répondre à ces exigences, des employés de la célèbre enseigne ont dû improviser sur trois tapis de course réunis précipitamment une présentation des dernières tendances en matière de vestes polaires ou de chaussures de randonnée waterproof.

Une privatisation qui n’est pas du goût de tous. En attendant que le magasin puisse accueillir à nouveau le public, les esprits s’échauffent sur le parking. Si certains comme Olivier sont philosophe : “Ce n’est pas tous les jours que nous avons une star dans notre ville, elle est quand même professeur des écoles, ce n’est pas rien”, d’autres sont plus véhéments : “Elle pourrait au moins venir nous saluer, regrette Carole. Elle n’est même pas venue faire quelques selfies”. Il est vrai que Florence Pinchard, dont le succès de sa dernière séance de conjugaison lui est peut-être monté à la tête, est arrivée à l’arrière du commerce en Renault Kangoo privée. Sans un mot pour le public ou les salariés du magasin, elle était accompagnée de son garde du corps, Michel Trumont, conseiller pédagogique E.P.S.

L’enseignante n’est pas la seule à se faire remarquer pour des demandes excentriques ou de gros caprices. En cause, la récente augmentation de salaire des professeurs dont le montant, selon le magazine Forbes, serait d’environ 7 euros par mois. Une vie de luxe à laquelle ne sont pas habitués les fonctionnaires, et qui leur faire perdre tout sens des réalités.

A ce sujet, la presse people rapportait hier qu’Antoine B., professeur dans la Marne, a exigé une privatisation de la salle de motricité pour s’adonner chaque soir à sa séance de crossfit. de son côté, sa compagne, Alice B. a fait savoir par son attachée de presse qu’elle ne se présenterait plus à un conseil d’école sans que figure à l’ordre du jour un spectacle de lap-dance mené par l’inspecteur au milieu de la réunion.

Tes réactions