ParentsProfs le Mag
ParentsProfs : les chiffres qui font peur

ParentsProfs : les chiffres qui font peur

On ne dit pas que ça sent le sapin, mais on ne va pas se mentir : ça craint du boudin.

Cela fait très longtemps que nous n’avons pas effectué un contrôle qualité sur ParentsProfs. Réparons ce manque avec cet article consacré à notre grande angoisse du moment : comment allons-nous financer ParentsProfs à la rentrée ? Procédons de manière méthodique en te présentant quelques éléments chiffrés de la plus haute importance.

850. C’est le nombre d’articles déjà écrits, certains n’étant pas encore publiés. Crise sanitaire oblige, nous décalons régulièrement nos textes consacrés à des sujets qui ne sont plus d’actualité comme les sorties scolaires ou l’intérêt que porte le gouvernement à ses enseignants. Voici le tableur que nous utilisons pour s’y retrouver.

8. C’est le nombre d’heures que nous passons en moyenne par jour chacun de notre côté, très tôt le matin ou très tard le soir, à s’informer de l’actualité de l’école, écrire et éditer des articles, créer des panneaux, répondre aux courriers, classer les images reçues chaque jour, ou produire les story Instagram.

500, 700, parfois 1 000. C’est ce que nous dépensons chaque mois pour que vive ParentsProfs. Dans les factures, il y a l’hébergement du site, sa maintenance et sa protection contre les hackers russes, les abonnements aux banques d’images, les créations de contenus audios et vidéos des story instagram, le service de newsletter et le matériel informatique. Pour plus d’efficacité, nous renouvelons régulièrement nos ordinateurs et nos logiciels. En ce sens, bien que Stéphane y étant salarié, nous ne nous inscrivons pas dans la logique de l’Education nationale. Pour se libérer du temps d’écriture des articles du site, Boualem parvient à dégager régulièrement un mois de disponibilité sans solde de sa collectivité que nous devons également financer. Stéphane n’a pas ce problème car il est prof, et donc tout le temps en vacances.

100, 200, parfois 250. C’est ce que nous gagnons chaque mois pour que vive ParentsProfs. Nos revenus proviennent des publicités sur le site, des ventes de produits dans notre boutique et des livres que nous publions. On ne va rien te cacher, les fins de mois sont difficiles. Ceci s’explique par la baisse des revenus publicitaires en cette période de crise sanitaire ou les changements de règles de Facebook qui ne diffuse presque plus nos articles dans ton fil d’actualité. Moins d’audience, moins de revenus, et fatalement, clé sous la porte. 

0. C’est en euros ce que nous nous versons à la fin de chaque mois. Nous avons fait le choix dès le début de ParentsProfs de ne pas se payer, non pas que nous sommes des philanthropes de la vanne, mais parce que nous ne gagnons pas d’argent. Plus sérieusement, nous avons décidé il y a 5 ans de ne pas se payer, mais de profiter des maigres revenus pour travailler dans de bonnes conditions et développer des compétences. Depuis 2016, nous nous sommes formés à l’écriture de textes, de dialogues et de scénarios, au design graphique et à la gestion des réseaux sociaux. Nous nous sommes aussi formés à la gestion comptable, et c’était aussi passionnant qu’une formation Magistère sur les nouveaux programmes à l’école maternelle.

12. C’est le nombre d’idées que l’on pourrait mettre en place pour être plus confortable financièrement, du type Crowdmachintruc ou autre Truc-Ulule. On le fera peut-être bientôt, mais ce n’est pas notre priorité. Ce qui nous intéresse, c’est d’être lu. Nous avons fait le choix de ne pas s’autoéditer, et ainsi travailler avec des éditeurs qui nous font confiance, qui nous laissent carte blanche et avec qui nous inventons les plus beaux livres possibles. Passionnés des textes, stakhanovistes de la vanne, control freaks du design, nous avons à cœur de construire avec les équipes de Jungle, First ou Retz un univers cohérent, drôle, ludique et sans cesse renouvelé.

Alors pour nous aider à boucler les fins de mois compliqués et à continuer dans les mêmes conditions l’année prochaine, nous te demandons simplement de t’offrir ou d’offrir à un proche Mon super cahier insolent ou Mon agenda de prof des écoles, ou les deux ce qui est encore mieux. Ton acte d’achat en librairie nous aide à payer les factures et à investir dans l’avenir de ParentsProfs. Ton soutien en librairie, de manière plus personnelle, nous permet de partager avec le plus grand nombre nos aventures littéraires, ce qui est extrêmement important pour nous.

ParentsProfs, tant qu’il existera, restera gratuit, mais ne survivra pas à 2021 et ne pourra pas exister en 2022 sans ton soutien dès à présent en librairie. Si tu achètes Mon super cahier insolent ou Mon agenda de prof des écoles, un cheval reçoit sa corne et devient une licorne. On compte sur toi.

Tes réactions