ParentsProfs le Mag
Pardon de te raconter chaque soir la vie de mes élèves : les profs écrivent à leur conjoint(e)

Pardon de te raconter chaque soir la vie de mes élèves : les profs écrivent à leur conjoint(e)

ParentsProfs a demandé à certains enseignant(e)s de s’adresser à leur amoureux(-se). Nous publions ici leur déclaration, dans le premier numéro de cette série d’articles baptisée : Pardon chéri(e).

Lukas qui s’est disputé avec Maxime dans la cour. Les parents de Lukas qui ne viennent pas au rendez-vous. La soeur de Lukas qui a les félicitations au collège. Pardon chéri de te raconter la vie de mes élèves et de leurs parents chaque soir. Dis, je t’avais dit que la mère de Camille s’est mis avec le père de Hafid. Je t’ai dit ou pas ?

Fil à tricoter, peinture de perle 3D, Ruban pour emballage, cartouches d’imprimante… Pardon chéri de dépenser sans compter tout l’argent du foyer.

“Je n’ai pas fini ma phrase”, ‘Qu’est-ce que je viens de dire ?”, “Recommence ça mieux que ça je n’ai rien senti”.  Pardon chéri de faire la maîtresse aussi à la maison.

Elle ne parle que d’elle et elle n’écoute rien. Je sais bien qu’elle est pénible. Pardon chérie de te laisser avec ma mère pendant que je corrige les copies le dimanche.

Je ne savais pas que le cordon électrique était défectueux. J’espère vraiment que tu retrouveras l’usage de ta main droite après ce terrible accident électrique. Pardon chéri de t’avoir demandé de plastifier mes étiquettes avec ma vieille machine achetée quand j’étais à l’I.U.F.M.

 Haaa Naaaan Hii Haaa Oh naaaan naaaan ohhhh ouiiiiii c’est bien ! Pardon chéri de rêver de ma séance de motricité.

Ah bah c’est pas possible un salaire pareil. Ah bah quand tu vois la pension de retraite qu’on va toucher. Ah bah en plus faut que j’achète mon matériel pour l’école avec mon propre argent. Ah bah les tarifs de la MGEN ont encore augmenté. Pardon chérie de parler d’argent tout le temps.

Tu claqueras la porte derrière toi en partant ? Pardon chéri d’avoir plein de vacances.

Bernadette, elle est très chouette. Et sa cousine, elle est divine. Mais son cousin, il est malsain. Je dirais même que c’est un bon à rien. Pardon chéri de ne parler tout le temps de l’école quand on mange avec mes collègues.

Je vais fermer la porte du placard parce qu’elle est restée ouverte. Pardon chérie de ne parler pour rien dire, mais c’est à cause de toutes ces réunions et animations pédagogiques…

Tes réactions