ParentsProfs le Mag
Pandora teachers : une enseignante accusée d’enrichissement personnel

Pandora teachers : une enseignante accusée d’enrichissement personnel

L’enquête sur les pratiques financières illégales de nombreux enseignants apporte chaque jour de nouvelles révélations.

Nouvelle accusation dans le dossier des Pandora Teachers. C’est ainsi que Laetitia M., professeur des écoles dans le département de l’Indre (36), aurait détourné sur son compte personnel les chèques et enveloppes en liquide apportés par ses élèves en début d’année, soit une somme estimée à plus de 350 euros. Un habile montage financier qui serait largement pratiqué en France, sous le nom de code opaque de Coopérative O.C.C.E.
Une source de revenu confortable qui aurait permis à l’enseignante de se rendre régulièrement dans le magasin Action à côté de son domicile pour acheter des boîtes de rangement et des jolis tampons encreurs.

D’autres noms apparaissent dans la liste des Pandora teachers. Ainsi Ludovic B., professeur des écoles à Arras (62), aurait inscrit sur sa commande de matériel pédagogique datant du mois de juin 2021 quatre cartouches d’imprimante jet d’encre correspondant à la marque Epson Stylus SX115. Une référence correspondant à un équipement informatique personnel. L’accusé réfute toute accusation d’activité financière illégale, et argue du fait qu’il utilise chez lui son propre ordinateur :
« Ça commence à me coûter cher d’imprimer à la maison. J’ai quand même bien le droit de me rembourser une cartouche de temps en temps, proteste Ludovic B. Je viens d’imprimer les scores individuels des évaluations nationales, mon imprimante est à deux doigts de craquer. Même elle ne supporte pas ces évaluations à la con. »

Tes réactions