ParentsProfs le Mag
Seine et Marne : un enseignant qui pratiquait la méthode globale en CP incarcéré et mis en examen.

Seine et Marne : un enseignant qui pratiquait la méthode globale en CP incarcéré et mis en examen.

Bénéficiant pourtant d’une bonne réputation auprès des élèves, des parents et des collègues, ce professeur est actuellement en détention provisoire.

C’est une arrestation qui fait parler dans le département. Comme le révèle Le Parisien dans son édition du jour, Frédéric A. 48 ans, enseignant en CP à l’école de Raillicourt-sur-Seine, a été arrêté et mis en examen dans le cadre d’une enquête de la cellule d’investigation pédagogique. Les autorités reprochent au fonctionnaire d’utiliser dans sa classe une méthode de lecture globale malgré les nombreuses consignes reçues exigeant l’emploi d’une démarche syllabique. Rappelons que la méthode globale est complètement démodée et stérile alors que la syllabique se montre pertinente et efficace, et surtout imposée par le ministère.

Foncièrement provocateur, Frédéric Arnault n’en est pas à son premier fait d’arme. Quand la méthode globale était en vogue il y a quelques années, l’enseignant s’obstinait dans une approche syllabique, ce qui provoquait l’ire de son inspectrice et les quolibets de ses collègues. S’il niait les faits qui lui étaient reprochés, des traces de “Gafi le fantôme” avait cependant été retrouvées dans la bibliothèque de sa classe.

Ce soir, l’enseignant est mis en examen pour utilisation illicite d’une méthode globale en classe de CP. Rappelons que l’expression “Mis en examen” revêt un sens différent de celui du monde juridique. En effet, pour Frédéric A. “mis en examen” signifie qu’il va passer un examen oral. Le professeur de CP devra vanter, argumenter et justifier les bienfaits de la méthode syllabique devant un jury composé d’inspectrices avec des lunettes en forme amande et des conseillers pédagogiques en costume mal coupé.

Ca devrait lui passer l’envie de recommencer, nous a confié Patrice V, l’un des membres de ces jurys. Espérons-le car s’il persiste, la prochaine condamnation sera plus lourde”. En effet, d’après nos informations, Frédéric Arnault risque ensuite un examen de la prostate quotidien pendant 5 ans. Patrice V. d’ajouter à ce sujet : “Je peux vous dire qu’avec ça, il va comprendre que M et AL, ça fait MAL”.

Tes réactions