Les symptômes qui prouvent que le prof de ton enfant ne finira pas l’année scolaire

L’enseignant est un être complexe, solide et fragile à la fois. Solide parce qu’il peut résister au bruit intensif de 120 enfants hurlant dans une cour de récréation. Fragile parce que c’est un grand sensible, cachant sous son immonde coupe-pluie noir un cœur qui bat. Observe bien le prof de ton enfant, et tente de déceler chez lui un de ces symptômes du burn-out.

Symptôme 1 : démotivation constante. Le prof de ton enfant a préparé avec sa classe un magnifique spectacle à partir d’un album de littérature jeunesse. Il a invité son inspecteur à venir voir la représentation : il n’a pas obtenu de réponse. Par contre le lendemain il avait un mail de sa secrétaire… lui demandant de justifier, tel un élève de cinquième, un retard d’une heure à une animation pédagogique. Alors forcément, ça démotive.

Symptôme 2 : irritabilité marquée. Le prof de ton enfant est sujet à des colères spontanées, ne s’expliquant pas de manière rationnelle. Sur l’échelle de Richter de son courroux, les degrés peuvent varier. Niveau 1 : Son T.N.I. est en panne. Il improvisera, comme d’habitude. Niveau 8 : On lui impose d’inclure des enfants en situation de handicap, sans aucune aide, sans formation et sans moyen. Il improvisera, comme d’habitude.

Symptôme 3 : sentiment de frustration. Le prof de ton enfant a dans sa classe de plus en plus d’enfants atteints de troubles DYS. Soucieux et professionnel, il aimerait bénéficier de plusieurs journées de formation pour apprendre à mieux aider ces élèves. Alors forcément quand il reçoit une convocation à un stage intitulé “La E-réputation des enseignants’”, il est frustré.

Symptôme 4 : sentiment d’être incompétent. Le prof de ton enfant est en plein doute. Il manque de confiance en lui et se pose beaucoup de questions. Rassure-le avec ce proverbe bien connu à l’Education nationale : “Si tu es un enseignant en classe, c’est que tu es un vrai champion. Les autres travaillent à l’inspection”.

Symptôme 5 : sentiment d’isolement. Le prof de ton enfant est seul dans sa classe. Il est seul devant Magistère, sa plateforme de formation à distance. Il est seul quand il corrige ses copies ou prépare ses cours. L’enseignant ne ressent pas un sentiment d’isolement, il est seul. Même quand il est entouré de quelques collègues, il se sent seul. C’est le cas notamment quand il écoute son inspecteur en formation vanter la pertinence de 3 applications pédagogiques sur tablettes alors qu’il n’a même plus assez d’argent pour s’acheter 2 blisters de Patafix. Dans ce cas précis, on parle plus d’isolement, mais de « grand moment de solitude ».

Symptôme 6 : vulnérabilité aux maladies. Le prof de ton enfant a des guili-guilis dans le ventre ? Sa sensibilité accrue aux virus est peut-être dûe à un burn out proche. Mais sois tranquille pour la scolarité de ton enfant : il ne sera pas absent pour autant. Avec une gastro et trois jours de carence, il ira travailler, même si ça fait chier.

Symptôme 7 : dépendance à des substances. Le prof de ton enfant se drogue pour ne pas flancher et tenir droit devant le tableau. C’est possible. En tout état de cause, pas avec de la coke parce qu’il n’a pas les moyens. Du chocolat probablement.

Tu veux vérifier ? Va lui en offrir une boîte, juste pour le plaisir. Un geste, un mot réconfortant d’un parent… ça n’arrive pas si souvent et ça aide à tenir jusqu’à la fin de l’année.

On est POUR DE VRAI en librairie !


Neuf: EUR 11,95 EUR En stock
buy now
Votre commentaire avec Facebook

2 COMMENTAIRES

  1. Symptôme 8 : Il a plus envie de pleurer que de rire en lisant un article de parents-profs sur le burn-out. Il a définitivement perdu le sens de l’humour.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here