ParentsProfs le Mag
Extrait de notre livre ParentsProfs (tome 2)
L’avenir s’assombrit pour Paul, « le petit coeur d’amour »

L’avenir s’assombrit pour Paul, « le petit coeur d’amour »

Faits divers.

Rebondissement dans « l’affaire du croche-pied » au pôle scolaire Évelyne Charmeux de Lyon. Selon les dernières informations, Paul F., 9 ans, scolarisé en classe de CM1, ne serait pas « le petit coeur d’amour », ainsi qualifié par ses parents.

Rappel des faits. Mardi dernier, lors de la récréation, Paul F. a été accusé par Jules de l’avoir fait volontairement tomber sur le sol lors d’une partie de balle aux prisonniers. Des propos qualifiés de mensongers par celui qui à l’époque était encore présumé innocent. Lors de son interpellation il a d’ailleurs affirmé aux professeurs présents dans la cour « ne pas l’avoir fait exprès ».

Paul F. n’en est pourtant pas à son premier méfait. Au début du mois de septembre, trois élèves de la classe de CE1 s’étaient en effet plaints auprès de leur maîtresse d’un vol de cartes Pokémon, désignant à mots couverts l’enfant de CM1. En l’absence de preuves, l’affaire avait été classée sans suite.

Interrogés par l’enseignant de la classe de CM1, les parents de Paul F. avaient nié en bloc les accusations portées contre leur enfant. Le couple assurait qu’à la maison il est « un petit coeur d’amour, sage comme une image, faisant preuve d’énormément d’empathie et toujours prompt à aider son prochain ».

Bouc émissaire. Les échanges sont vite devenus houleux lors de cette confrontation. Le papa a reproché à l’enseignant d’avoir fait de son fils un bouc émissaire. D’après des témoins ayant assisté à cette dispute, le père en colère aurait indiqué qu’il allait se plaindre à l’inspection. Il aurait d’ailleurs déclaré : « Surtout que je connais quelqu’un qui y travaille. » Un nouvel événement dramatique allait bientôt étayer le propos du fonctionnaire.

En effet, ce jeudi, dans la cour de récréation, Paul F. a été surpris en flagrant délit d’acte d’incivilité. Il a volontairement poussé au sol la petite Kelly, scolarisée en CP, sous l’oeil des deux enseignants de service. Cette nouvelle attaque est une nouvelle pièce à charge dans son dossier d’accusation.

L’étau se resserre sur le petit Paul F. dont la personnalité trouble ne fait plus aucun doute. Malgré les différents témoignages et les preuves évidentes, et constatant l’incapacité de l’équipe enseignante à s’adapter à leur fils, les parents de Paul ont décidé de lui maintenir leur confiance. Dès la semaine prochaine, ils iront l’inscrire dans le privé. Article extrait de notre livre ParentsProfs (tome 2)

Tes réactions