ParentsProfs le Mag
La merveilleuse vie sociale de ton enfant VS la tienne

La merveilleuse vie sociale de ton enfant VS la tienne

A gauche, ton enfant. A droite, toi.

Avant, tu étais jeune. Tu sortais le week-end et tu te mettais minable au Get 27 au son de Pump up the jam. C’était une époque où l’on buvait du Get 27 et ou l’on pouvait utiliser l’expression Se mettre minable sans passer pour un minable.
Aujourd’hui, tu as des enfants. A eux d’avoir une vie sociale et à toi de t’endormir devant Netflix. Dans notre nouvelle rubrique VS, on compare sa vie et la tienne.

Ton enfant reçoit ses copains à la maison.
Toi, tu attends qu’ils partent pour tout laver.

Ton enfant est à son entraînement de foot.
Toi, tu écoutes un podcast de développement personnel dans ta voiture. Son titre : Tout changer, épisode 7. Le thème : Ma vie c’est de la merde et je l’échangerais bien contre celle du Roi du Maroc.

Ton enfant fête l’anniversaire de son copain Houd à BabaneLand.
Toi, tu bois une tisane chez ta mère.

Ton enfant est en sortie au laser game avec le centre de loisirs.
Toi, tu aimerais bien avoir un peu de temps pour toi, avec ta ou ton chéri et profiter de la maison vide pour rataconniculer ensemble, mais tu dois aller à Carrefour. C’est la dernière journée de l’opération gros volumes, petit prix.

Ton enfant passe une journée magique à Disneyland avec ses grands-parents.
Toi, avec ta serviette sur l’épaule et ton aspirateur dans la main, tu n’as pas besoin d’aller voir Cendrillon danser sur un char à la parade. Tu es Cendrillon.

Ton enfant joue en réseau à Fortnite avec ses copains Léa et Ronaldo. « Qui sera le bambi ? »
Toi, tu es en visio avec Michel de la compta et Solange du service facturation. « Qui retrouvera le justificatif manquant de la pièce 16 ? »

Ton enfant est en sortie scolaire au château de Guénelon.
Toi, tu es l’enseignant(e).

Ton enfant vient d’embrasser (sa) premier(e) chéri(e).
Toi, tu n’embrasses personne. Ce soir, c’est grog et bouillotte, ton enfant t’a refilé sa crève.

Ton enfant est chez son correspondant à Barcelone.
Toi, tu restes à la maison. Pas de vacances en Espagne. Une bonne nouvelle cependant : ton enfant parti une semaine, ça te fera des vacances.

Tes réactions