ParentsProfs le Mag
Jean-Michel Blanquer organise une grande raclette party pour les enseignants

Jean-Michel Blanquer organise une grande raclette party pour les enseignants

Les enseignants seront invités à une grande raclette party. Ils pourront ainsi faire part de leurs avis sur le métier en mangeant du fromage fondu.

D’un côté, des moyens matériels et humains conséquents pour exercer les fonctions d’enseignant plus sereinement et pour permettre la réussite de tous les élèves. De l’autre côté, moins d’injonction hiérarchique, une augmentation de salaire et un accompagnement pour aider les fonctionnaire à évoluer vers une deuxième carrière. On pourrait ainsi résumer les principales attentes des professeurs.Jean-Michel Blanquer a décidé de ne pas tenir compte de ce que tout le monde sait depuis des années, et préfère recueillir l’avis de tous. C’est pourquoi il lance ce 3 mars une grande raclette party sur le ressenti des professeurs.

On va faire quelque chose de totalement inédit au mois de mars, une grande raclette party qui va nous permettre, auprès des 850 000 professeurs, de connaître à la fois leur ressenti, leurs idées, leur goût en matière de fromage fondu, et notamment s’ils préfèrent manger la croûte ou pas, a déclaré le ministre le 26 février sur France Inter. Il y aura du jambon sans couenne, de la mortadelle et aussi du salami” a-t-il ajouté, rieur, au micro de Léa Salamé.

Quid des pommes de terre ?” a demandé, pugnace, le journaliste Nicolas Demorand, faisant ainsi référence aux organisations syndicales qui peinent à obtenir du gouvernement une prise de position claire.
A l’heure actuelle, il m’est impossible de choisir entre la Bintje, la Pompadour ou la Charlotte. Le gouvernement est au travail” a avancé Jean-Michel Blanquer.

D’après nos informations, le ministre devrait annoncer prochainement le lancement d’une grande consultation pour savoir si cette raclette party doit être accompagnée de pommes de terre, de brocolis, d’endives ou d’une purée potimarron aux noisettes.
Une affaire à suivre donc.

Tes réactions