ParentsProfs le Mag
Jean-Michel Blanquer lance le Grenelle des cantines

Jean-Michel Blanquer lance le Grenelle des cantines

Les groupes de travail ont déjà fait plusieurs propositions

Le maintien des écoles ouvertes est un « objectif fondamental » du gouvernement, réaffirmé lors de sa conférence de presse par Jean Castex ce jeudi 14 janvier. Dans le cadre d’un renforcement du protocole sanitaire, Jean-Michel Blanquer a inauguré ce matin le Grenelle des cantines, visant à replacer davantage la restauration scolaire et les carottes râpées « au centre de l’école de la confiance ». 

Les ateliers de réflexion de cette première journée de travail sont déjà riches de propositions. Le rapporteur du groupe Protocole et sauce piquante avance l’idée que les élèves d’une même classe pourraient prendre leur repas tous ensemble, et ainsi éviter le brassage avec des enfants d’une autre classe. Sur ce point, certains observateurs estiment que cette organisation sera difficile à argumenter auprès des enfants dès demain, puisqu’elle est déjà en fonction depuis 6 mois.

De son côté, le groupe de travail Innovation aux petits oignons invite les écoles à commencer le premier service de cantine échelonné à 7h45. Certains doutant de l’envie des enfants de démarrer la journée avec des pâtes bolo, les membres proposent également, sur le modèle de la classe inversée, un repas inversé. Alors que des élèves commenceront leur repas par le céléri rémoulade, d’autres attaqueront par un yaourt banane. Une proposition jugée par les syndicats à la fois irréaliste et impossible à mettre en place, et donc complètement dans l’air du temps.

Plus audacieux, Le groupe Pandémie & pain de mie conduit par le très médiatique Cyril Lignac propose que chaque enfant apporte son repas de la maison. Il pourra s’agir d’un bagnat poulet crudités, le reste des lasagnes au thon de la veille ou un tupperware avec un sauté de veau marengo. Sur ce point, le rapporteur de la commission précise qu’il serait souhaitable de préférer un contenant en verre plutôt qu’un récipient en plastique, souvent porteur de phtalates, un produit chimique mauvais pour l’organisme. La commission réaffirme combien la santé des enfants, mais aussi des enseignants et personnels de l’éducation, doit rester une priorité.

INSCRIS-TOI AU CLUB PARENTSPROFS

Toute l’actualité de ParentsProfs dans ta boîte mail
Garanti sans spam et sans circulaire académique
Tes réactions