ParentsProfs le Mag
Faut-il inviter un prof à ton réveillon ?

Faut-il inviter un prof à ton réveillon ?

Certains craignent d’être 13 à table. D’autres d’accueillir un prof au réveillon. Tour d’horizon des risques potentiels.

Répondons sans ambages, tu peux inviter un enseignant à ton réveillon. Plutôt sociable et bien élevé, il ne fera pas le difficile quant au contenu de son assiette, puisque habitué à manger toute l’année le céléri rémoulade de la cantine dans une barquette en plastique. En revanche, il te faut être extrêmement vigilant quant aux sujets de conversation qui vont être abordés. Par exemple :

Quand Elizabeth te complimentera sur ta décoration de table

Une décoration qui se veut quelque chose élégante et raffinée, avec un duo de couleurs harmonieux. Attention : le prof saisira l’occasion pour aborder le marché de Noël de son école. Il expliquera avoir fait fabriquer par ses élèves des porte-couverts avec des rondins de bois que l’oncle de Mathéo a découpé dans son atelier.
Oui, car le prof parle souvent de son travail. Beaucoup même.

Quand  le Père Noël apportera les cadeaux

Ton ami enseignant, dans un premier temps sous le charme de la magie de Noël, aura tôt fait de s’approcher de l’homme en rouge pour lui faire part de ses conditions de travail, du changement incessant des programmes, sans parler de la réforme des retraites. En effet, dans l’Education Nationale, un grand monsieur barbu qui parle fort est souvent syndicaliste.

Quand Mathieu t’offrira un roman en cadeau

Chaque année, c’est la tradition, ton cousin Mathieu t’offre un roman de Stephen King. Cette année, tu déballes la réédition de Le Fléau de Stephen King, livre prémonitoire sur une pandémie de grippe. Ton ami le prof évoquera alors des histoires angoissantes. Il parlera de profs enfermés dans des salles de classe pendant une pandémie sans aucune protection, d’un grand méchant chauve qui manipule l’opinion. Une histoire qui selon lui est vraie, sauf que dans sa version, ce n’est pas la pandémie qui est le fléau.

Quand Jean-Claude ramassera les emballages

Alors que ton oncle Jean-Claude rassemblera méticuleusement les papiers cadeaux pour les réutiliser dans l’année « parce que tout ce gaspillage de papier c’est quand même malheureux. Regarde ils ont plein de jouets et ils s’amusent avec les cartons… », ton ami enseignant ressentira l’irrépressible besoin de se rapprocher de lui pour lui faire part de sa douleur :
« A l’école c’est pareil, on passe notre temps dans des papiers qui ne servent à rien. Des PPRE, des projets, des machins. Tout ça pour quoi ? Pour faire le même boulot tiens. Parce que franchement à quoi ça sert tous ces papiers ? Hein ? A quoi ça sert ? Tu m’écoutes ? Tu ramasses les coupes ? Attends je vais t’aider. Tu sais combien je remplis de demandes de prise en charge par an ? Hein… Tu vas où ? Aux toilettes ? Attends je t’accompagne, je ne t’ai pas parlé du livret scolaire numérique… »

Quand Nathalie parlera de ce qu’elle a vu à la télévision

C’est classique mais ça permet d’alimenter les conversations. Quand Nathalie dira : « Avant avec Hervé on aimait bien les émissions de Stéphane Plazza, mais maintenant il en fait trop. » ton ami enseignant répondra tout de go : «  Tiens à propos, vous ne connaissez pas la meilleure ? J’inclus un enfant dans ma classe. Son AESH est en formation depuis un mois et bien je vous le donne en mille : pas de remplaçant ! »

Tu cherches un rapport entre ces deux sujets de conversation ? Il n’y en a pas. C’est un prof n’oublie pas.

Quand Michel demandera si tu as déjà réservé ton mobil-home pour l’été prochain

Une règle empirique prouve qu’une discussion engagée sur le thème des congés avec la présence d’au moins un professeur parmi les locuteurs fera référence à la scandaleuse quantité de vacances des enseignants. C’est ce qu’on appelle le point Profbashing.
Par précaution, enlève les couteaux et tout autre objet contondant posé sur la table.

En conclusion, tu passeras avec ton ami enseignant une soirée paisible. Mais attention, les choses peuvent s’avérer plus compliquées s’il n’y a pas un seul enseignant dans ta soirée, mais deux. Et là, ça peut très vite mal tourner. C’est ce qu’on appelle en sociologie de l’éducation, l’effet Furby.⚫

Tes réactions