ParentsProfs le Mag
Fais péter le mojito, c’est notre crémaillère

Fais péter le mojito, c’est notre crémaillère

On a changé d’adresse. On a tout refait à neuf mais l’esprit reste le même. Bienvenue dans la nouvelle version de Jean-Jacques le Mag, qui s’appelle désormais Jean-Jacques ParentsProfs. Pourquoi ce changement ? Tout simplement parce que nous avons été racheté par Vincent Bolloré, qui a souhaité un virage éditorial pour notre blog. Ainsi, nous accueillerons […]

On a changé d’adresse. On a tout refait à neuf mais l’esprit reste le même. Bienvenue dans la nouvelle version de Jean-Jacques le Mag, qui s’appelle désormais Jean-Jacques ParentsProfs. Pourquoi ce changement ? Tout simplement parce que nous avons été racheté par Vincent Bolloré, qui a souhaité un virage éditorial pour notre blog. Ainsi, nous accueillerons la semaine prochaine Jean-Marc Morandini qui nous proposera des tutos pédagogiques pour faire des vidéos en classe.
Mais nan on déconne. On a changé de nom parce que nous sommes un papa et un prof, et qu’on voulait un titre plus explicite pour notre projet. Un projet de dingue : faire marrer tous ceux que l’éducation et la pédagogie intéressent. De Nicole, la dame de la garderie jusqu’à la maman de Kevin en passant par Madame la Rectrice, qui s’appelle Nicole aussi d’ailleurs. Mais comme c’est un prénom pourri, elle préfère qu’on l’appelle Madame la Rectrice.
Au fait, à propos de prénom de merde, tu peux toujours nous appeler Jean-Jacques.

Ou alors Boualem et Steph. Boualem, c’est le papa du duo. Un mec qui est capable de savoir s’il faut changer le cardan de la Passat juste parce que « le claquement au démarrage, c’est un signe, surtout qu’il y a de la graisse dans les jantes tu vois t’as vu » et qui peut faire une crise de panique à Carrefour s’il n’y a plus de Candy’up pour son fils. Stéphane, c’est le prof. Un mec qui enseigne le respect à ses élèves, alors qu’il s’est fait virer pour impertinence de tous les établissements où il est passé depuis le collège. Il s’est même fait exclure des cours de français à l’IUFM pour s’être moqué du formateur qui n’avait jamais vu une classe de sa vie. 
Bref, nous sommes deux schizophrènes qui endossons sérieusement notre rôle de papa et de prof, mais qui n’avons pas envie de se prendre au sérieux. Et comme on aime écrire, on vous raconte sans masque notre vie de parent et d’enseignant. Ici on s’amuse avec le papa râleur, le formateur paumé, le collègue fatigué, le pédagogue qui s’écoute, l’inspectrice ambitieuse et l’animateur de centre de loisirs débordé. Nous rions de tout le monde et surtout de nous-mêmes.
De quoi faire grincer des dents ? Ce n’est pas le but. On aime quand ça pique un peu mais on est deux gros gentils. Ce blog est un site de comédie et d’humour qui raconte le quotidien de l’école vu par un papa et prof. Inutile donc d’être agressif dans les commentaires, sans quoi nous t’enverrons troller ailleurs.

A propos d’humour, voici ce que tu trouveras sur notre nouveau site :
Des articles chaque semaine. Au moins deux. Parfois plus. Si tu veux être prévenu, clique sur la petite cloche pour recevoir une notification.
Une chaîne Youtube. Nous sommes tous les deux des fans de cinéma et de séries, et ça faisait longtemps qu’on voulait produire des conneries en vidéo.
– Une newsletter. De temps en temps, on t’enverra des conneries inédites et des infos sur le site. Mais pas trop souvent parce qu’on n’aime pas pourrir ta boite mail.
Des publicités un peu partout. Aucun intérêt ? Entièrement d’accord avec toi. Sauf que toutes ces conneries coûtent un bras et qu’on n’a pas envie de devenir un site payant. Alors si tu pouvais enlever ton bloqueur de pub, ça nous ferait bien plaisir. Ça nous aidera à payer l’hébergeur, les photos, le dépôt de marque et la maintenance. Et puis le cardan de la Passat aussi.
Un formulaire pour nous écrire. Tu peux nous envoyer des photos, des articles et des idées. Si c’est drôle on diffusera après quelques retouches. Et si c’est pas drôle, on enverra ton document aux auteurs de Kev’ Adams.

Pour conclure, profitons de ce moment intime pour te donner des nouvelles de notre livre Le bonheur est dans le préau. C’est toujours un carton en librairie. Paraît même que Philippe Meirieu l’a adoré. Il le lit tous les jours. Aux toilettes. Attention : si comme nous tu as l’image mentale de Philippe Meirieu aux toilettes, pense tout de suite à autre chose, ça ira mieux.
On prépare la suite qui ne sera pas la suite, parce qu’on n’aime pas se répéter. On sait un peu à quoi ça va ressembler. On ne peut pas te dire quand ça sortira, mais tout ce qu’on peut te dire, c’est qu’il y aura des gros mots pédagogiques et des ATSEM nues.

On t’embrasse et on te remercie de suivre nos conneries. Gros poutous.

Boualem et Steph

Tes réactions