ParentsProfs le Mag
Crédit : Arnaud Dumontier
Emmanuel Macron veut “mieux rémunérer” les enseignants qui travaillent et “emmerder” les autres

Emmanuel Macron veut “mieux rémunérer” les enseignants qui travaillent et “emmerder” les autres

En cas de deuxième mandat, Emmanuel Macron sait déjà comment traiter les profs.

Alors que 1 200 personnalités (parmi lesquelles le producteur Dominique Besnehard ou le chanteur MC Solaar) défendent son bilan sur l’école, Emmanuel Macron souhaite lier la rémunération des enseignants à leur investissement, “Les autres, je vais continuer à bien les emmerder” a déclaré le chef de l’Etat dans les colonnes du Parisien qui se lance ici un défi de taille puisqu’il devra trouver un ministre encore pire que Jean-Michel Blanquer.

S’il est à nouveau élu, Emmanuel Macron souhaite annualiser le temps de travail des enseignants, libéraliser leur recrutement, challenger les salaires en autofinancement de projet d’établissement crowfundé territorialement, benchmarker les vacances par des incubateurs de stages de soutien avec Jules et Kimberly en short, flexibiliser les heures des early-adopters en mode early mal-payés mais avec option early heures supp en mode soirs et week-end et disrupter la directrice qui taille la bavette avec l’adjoint-au-maire à propos de la kermesse contre une manager +1 qui est one to one avec une force locale pour brainstormer sur l’event de fin d’année.
Dans les autres camps, les candidats reprochent au candidat Macron de n’avoir qu’une vision purement libérale du système éducatif et de dessiner sa future politique en s’appuyant uniquement sur des récentes conclusions de la cour des comptes pointant la faiblesse du système scolaire français. “C’est faux, a répondu Emmanuel Macron dans les colonnes du Parisien. Même si la cour des comptes avait été positive sur notre système éducatif, j’aurais quand même tapé sur les profs. Zemmour tape sur les arabes pour gagner des voix, moi c’est sur les profs. Chacun son truc.

Si le chanteur MC Solaar défend le bilan de Jean-Michel Blanquer sur l’école, force est de constater que de nombreux enseignants ne partagent pas cet engouement. Avec leur moral en berne, la mauvaise image qu’ils ont de leur ministre et l’absence de considération apportée par le chef de l’Etat à leur égard, de nombreux professeurs risquent fort de reprendre à leur compte en avril prochain dans l’isoloir l’un des tubes du célèbre rappeur : Bouge de là.

Tes réactions