ParentsProfs le Mag
Emmanuel Macron sur TF1 : ce que personne n’a vu

Emmanuel Macron sur TF1 : ce que personne n’a vu

L’école primaire de Berd’huis est un magnifique pôle scolaire magnifiquement rénové, aux boiseries bien entretenues et à la cour balayée toutes les heures par les gars de la Mairie. Les horaires, ainsi que le précise le site du Ministère de l’Education nationale, sont les suivants : de 8h40 à 11h50 et de 13h30 à 15h30. […]

L’école primaire de Berd’huis est un magnifique pôle scolaire magnifiquement rénové, aux boiseries bien entretenues et à la cour balayée toutes les heures par les gars de la Mairie.

Les horaires, ainsi que le précise le site du Ministère de l’Education nationale, sont les suivants : de 8h40 à 11h50 et de 13h30 à 15h30. D’ailleurs, quand Jean-Pierre Pernaud introduit son journal à 13 heures , on distingue très nettement des enfants jouant dans la cour, probablement surveillés par les animateurs du périscolaire, puis par les enseignants.

D’ailleurs, pendant tout l’entretien, on aperçoit aisément par la porte vitrée située derrière le journaliste les enfants en train de jouer dans la cour.

Problème. D’après nos calculs, les élèves auraient du retourner en classe précisément à 13:30. Pourtant, après 45 minutes d’entretien, on distinguait encore les enfants continuant à s’amuser à l’extérieur. Ce n’est seulement qu’après 51 minutes d’émission que le réalisateur a montré un plan de Jean-Pierre Pernaud enfin seul, avec personne dans la cour.

Ceci signifie que les élèves sont allés travailler à 13:51. Une récréation qui tend à s’allonger au mois d’avril n’augure rien de bon pour le mois de juin. En tous les cas c’est ce que nous avons dit à l’inspecteur de circonscription que nous avons contacté pour lui présenter ces images. Nous en avons d’ailleurs profité pour lui faire remarquer autre chose…

Si, à la rédaction de ParentsProfs le Mag, nous avons particulièrement apprécié que le titulaire de la classe opte une disposition en îlots pédagogiques, nous avons été heurtés de découvrir ceci derrière le Président.

Des tampons. L’enseignant de cette classe de CE2 utilise des tampons pour évaluer le travail de ses élèves. Nous savons tous combien cela peut être traumatisant pour un enfant de recevoir de la part de son professeur une charge émotionnelle aussi importante. Vraiment choquant de la part d’un ou d’une fonctionnaire.

Tes réactions