Education nationale VS Collectivité territoriale : le grand match des fermetures de classe

Tu es inspecteur et tu dois annoncer à Madame le Maire la fermeture d'une classe dans l'école de sa commune ou de son regroupement scolaire. Exercice périlleux, surtout que c'est la deuxième fois en quatre ans. Voici quelques idées de phrases pour t'aider à argumenter.

Education nationale VS Collectivité territoriale : quels arguments pour fermer une classe ?

Vous savez Madame le Maire, à l’Education nationale, nous avons une vision pragmatique des choses. Une classe en moins dans votre école, c’est effectivement beaucoup plus d’élèves par classe. Mais croyez-moi, 30 enfants dans une pièce, cela signifie qu’ils vont se tenir chaud en hiver. Un gros effectif, c’est la garantie d’une énergie naturelle et renouvelable. Quand vous recevrez votre facture de chauffage à la fin du mois, vous me direz merci.

Vous savez Madame le Maire, le concept de classe est très « XXème siècle.«  Une en plus, une en moins… so what ? Aujourd’hui, avec les neurosciences, on sait que l’enfant a une plasticité cérébrale telle qu’il peut tout apprendre à n’importe quel âge. Il suffit juste de lui mettre une tablette dans les mains et il se débrouille tout seul. Au fait, vous avez 150 tablettes à l’école ?

Vous savez Madame le Maire, en terme de place dans l’école, c’est très avantageux. Avec cette fermeture, il y a aura une pièce en plus à disposition des élèves et des enseignants. Tiens, pour le RASED par exemple. Nan je déconne.

Vous savez Madame le Maire, les membres de la commission technique paritaire réunie ont décidé de vous éliminer, et leur sentence est irrévocable.

Vous savez Madame le Maire, j’ai fait du rugby pendant 10 ans. Et croyez-moi, une classe de 30 élèves, c’est beaucoup plus pratique pour faire deux équipes de 15.

Vous savez Madame le Maire, nous avons décidé avec Madame le Directrice Académique de fermer deux classes dans votre école l’année prochaine.
Mais non je déconne.
On en ferme qu’une seule.
C’était une blague. Comment vous y avez cru… Mort de rire… Je vous ai bien eu non ?

Vous savez Madame le Maire, ce n’est pas de ma faute si vos effectifs sont en baisse. Mais bon c’est un peu de votre faute aussi, renouvelez-vous, rendez-votre école plus attractive… Je sais pas moi… Devenez une école privée… les gens adorent ça en ce moment…

Votre commentaire avec Facebook

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here