ParentsProfs le Mag
Dames de cantine : leur pouvoir, leurs réseaux, leurs projets

Dames de cantine : leur pouvoir, leurs réseaux, leurs projets

Elles s’entraident pour promouvoir leur cause et faciliter leur ascension. Qu’en est-il vraiment des réseaux et de l’influence des dames de cantine ?

C’est l’heure de pointe à la cantine de l’école Gérard Lenorman de Villers-sur-Mangeot. Jacqueline, Odette et Martine s’affairent à leur tâche. Pendant que l’une crie sur les enfants d’âge maternel déjà installés à table, la deuxième crie en faisant l’appel des élèves plus âgés, tandis que la troisième crie en ouvrant la porte du four où les barquettes réchauffent.
« C’est vrai que nous crions beaucoup, déplore Odette, mais nous sommes trois adultes pour 194 enfants et mes 40 kilos de hachis parmentier à servir. »

Heureusement, ces animatrices multitâches savent user de leurs relations pour obtenir des faveurs. Ainsi Martine nous confie à demi-mot :  » Mon beau-frère est au conseil municipal. Il est en train d’agir en secret pour que sa femme qui fait le ménage à l’école puisse venir nettoyer les tables le midi. Ça nous aiderait bien surtout que le contrat d’Odette ne sera pas renouvelé cette année. En janvier, nous ne serons plus que deux.« 

Les trois sexagénaires n’ont pas seulement en charge le repas des enfants : « Nous sommes également chargées des activités périscolaires, s’enthousiasme Jacqueline. Les lundis et mardis, c’est atelier coloriage avec des feutres. Les jeudis et vendredis, c’est coloriage aussi, mais avec des crayons de couleur. »

A la question du manque de moyens dont elles disposent, les trois compères sont optimistes : « Nous avons demandé à la mairie des feutres verts. Nous attendons une réponse du conseil municipal : nous sommes confiantes. »

Tes réactions