Conduire une animation pédagogique pépouze : préparation et introduction

Tu es conseillère en circonscription ou formatrice et tu conduis prochainement une animation pédagogique avec un groupe de 30 enseignants sur le thème : « L’évaluation continuelle : quelles conditions pour quelle efficacité ? » Une conférence où tu dois permettre aux participants de se poser des questions, plutôt que d’obtenir des solutions. Ça tombe bien, parce que tu n’as ni le temps ni l’envie de préparer ce rendez-vous. Comment improviser sans passer pour une planquée ? Voici la première partie de notre plan en 6 étapes consacrée à la préparation et à l’introduction.

Article extrait de notre nouveau livre ParentsProfs tome 2.

Étape 1 : Combien de temps ?
Pas de chance : cette animation pédagogique dure 3 heures, autant dire que ça va être long. D’autant plus qu’hier, tu n’as pas eu le temps de préparer la formation. En effet, tu as été malencontreusement retenue tout l’après-midi avec Daniel, le conseiller EPS, devant la machine à café. Sois donc stratégique ! Démarre doucement avec ce premier réflexe d’une formatrice de profs : débute l’animation avec 20 minutes de retard. Prévois également une pause de 40 minutes, même si elle est censée n’en durer que 10. Une heure de perdu, c’est déjà ça de gagné, non ?

Étape 2 : J’apporte quoi ?
Au xxie siècle, impossible de conduire un temps de formation sans outil numérique, au risque de passer aux yeux de tes collègues de l’inspection pour une vieille institutrice de la IIIe République. Collègues qui, en vous croisant dans les couloirs à côté du bureau de la secrétaire de circonscription, ne manqueront pas de chanter « Vois sur ton chemin ». Prévois donc un vidéoprojecteur et un ordinateur sur lequel tu n’auras préalablement rien installé. De plus, tu auras pris soin de ne pas emporter avec toi un câble reliant les deux périphériques. En effet, il est de coutume lors d’une formation à l’Éducation nationale de commencer une animation pédagogique en contemplant un écran noir sur lequel apparaissent les mots : « No signal ».

Étape 3 : Qu’est-ce que je dis pour commencer ?
L’introduction d’une formation doit être particulièrement soignée car elle conditionne l’ambiance de travail qui va suivre. Commence ton intervention par une phrase conviviale destinée à détendre l’atmosphère. Par exemple : « Comment allez-vous ce matin ? Mieux que le temps, j’imagine ? » Ce genre de punchline de la fonction publique est toujours très apprécié. Organise ensuite un tour de table, même si tout le monde se connaît. Classique : chacun en profitera pour rappeler son nom, son prénom, son école et son niveau de classe. Pratique : cela te laisse le temps nécessaire pour réfléchir à ce que tu vas dire ensuite.

Suite de ce dossier la semaine prochaine avec un focus sur le contenu et la conclusion d’une animation pédagogique.

Article extrait de notre nouveau livre ParentsProfs tome 2


Neuf: EUR 9,95 EUR En stock
Release date: September 4, 2019.

buy now
Votre commentaire avec Facebook

1 COMMENTAIRE

  1. La suite ça va être : « Vous allez vous mettre par groupes avec une affiche et un marqueur et vous allez écrire ce que vous faites dans vos classes. » Le temps que tout le monde écrive, présente, discuté et argumente, ça fait une autre heure de passée.
    Après c’est une vidéo d’une pratique innovante avec commentaires et débat. On pourra parsemer de quelques paragraphes d’instructions officielles et le tour est joué !

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here