ParentsProfs le Mag
Clac ta culture Téléchat

Clac ta culture Téléchat

« Ça fait pas un pli. »

Lourdi, Pardi, Morquidi… Tu te souviens des jours de la semaine façon Téléchat ? On se replonge dans cette série jeunesse culte des années 80 dans notre Clac de la semaine.

C’est quoi ? Téléchat est une série télévisée pour enfants franco-belge créée de 1983 à 1986 et comprenant 234 épisodes de 5 minutes. Le programme est imaginé par le metteur-en-scène, écrivain et illustrateur Roland Topor, le scénariste et réalisateur belge Henri Xhonneux et le producteur Eric Van Beuren. Ensemble, ils imaginent une parodie de journal télévisé basée sur le théâtre d’objets et la manipulation de marionnettes.
Retour dans l’univers de Téléchat avec Groucha et Lola les deux présentateurs, mais aussi le gluon du trou, Brossedur ou le micro Mikmac.

Clac #1. Programme subversif, Téléchat était diffusé en France dans Récré A2 (avec le soutien de Jacqueline Joubert, la grand-mère d’Antoine de Caune) et en Belgique dans Lollipop, une émission pour enfants de la RTBF présentée par Philippe Geluck.
Le papa du Chat, cousin de Grouchat, se souvient dans le quotidien L’avenir d’une “émission de qualité (…) On pouvait lire le programme à plusieurs degrés.” Téléchat parodiait le monde de la télévision, des publicités pour les produits “Nul” (avec le singe Pub-Pub) aux séries japonaises (avec Léguman).

Dans la saison 2, en écho à la privatisation de TF1, Groucha est remplacé par le lapin GTI, pour Grégoire de la Tour d’Ivoire. Roland Topor et Henri Xhonneux s’amusaient alors des pressions économiques exercées sur les journalistes. Si Téléchat était produit aujourd’hui, le programme s’appellerait peut-être Canal Plus ou Europe 1.

Clac #2. Mais pourquoi Groucha avait-il un bras dans le plâtre ? Selon Eric Van Beuren et ainsi que le raconte l’excellent Wiki Téléchat, c’était pour une raison purement pratique. Le manipulateur de la marionnette glissait son bras gauche dans la tête, son bras droit dans la main droite. Le plâtre et l’écharpe autour du cou permettaient de justifier scénaristiquement le fait que Groucha ne puisse pas le bouger.

Clac #3. Eric Van Beuren se souvient dans une interview donnée à Vice que ce sont les enfants, après avoir vu un premier pilote de la série composée uniquement d’objets animés, qui ont eu l’idée d’un personnage de chat pour humaniser les épisodes. Voici l’un des premiers dessins de Groucha par Topor.

Clac #4. Roland Topor a également écrit les paroles d’une des chansons cultes du programme. La musique a été composée par Pierre Papadiamandis, un musicien qui a également travaillé avec Ray Charles ou Céline Dion. Tu ne te souviens plus de de cette chanson ? Lis le début de La chorale de Téléchat, puis ferme les yeux : “Y’a bien trente-six sortes de chats. Des petits, des gros, des angoras. Chats de gouttière et chats Siamois. Y’a qu’une télé, c’est Téléchat.”

Clac #5. Téléchat a remporté de nombreux prix européens et a même été nominé aux Emmy Awards. Toujours dans l’interview donnée au site Vice, Eric Van Beuren explique que Disney US a acheté le programme mais parmi tous les épisodes disponibles, a été contraint d’en refuser 42 épisodes.
Le motif ? Le décolleté de Lola était trop profond.

Clac de fin. Roland Topor, Henri Xhonneux et Eric Van Beuren ont achevé la production de Téléchat en 1986 avec devant les petits écrans 8 millions de téléspectateurs. Le programme n’a jamais connu de suite en télévision. En revanche, les auteurs ont raconté le tour du monde de Groucha dans un livre, A rebrousse-poil : Le tour du monde de Groucha en 80 jours paru aux Editions du Seuil. Les trois saisons de Téléchat sont quant à elles disponibles en DVD.

Toi aussi tu as une info à claquer ? Laisse la en commentaire. Tu veux préparer un article sur une œuvre ou d’un artiste ? Ecris-nous.

Soutenez ParentsProfs sur Tipeee
Tes réactions