ParentsProfs le Mag
Ces résolutions pédagogiques que tu ne tiendras pas trois semaines

Ces résolutions pédagogiques que tu ne tiendras pas trois semaines

Résolution pédagogique : Je suis à l’école le matin au moins 45 minutes avant l’arrivée des élèves. Au bout de trois semaines : Je me gare en catastrophe parce que je suis super à la bourre. Je salue sans m’arrêter les parents d’élèves qui s’attardent devant la porte de l’école et claque une bise à l’animatrice de […]

Résolution pédagogique : Je suis à l’école le matin au moins 45 minutes avant l’arrivée des élèves.

Au bout de trois semaines : Je me gare en catastrophe parce que je suis super à la bourre. Je salue sans m’arrêter les parents d’élèves qui s’attardent devant la porte de l’école et claque une bise à l’animatrice de la garderie qui vient de terminer son service.


Résolution pédagogique : Je rédige quotidiennement une double-page de cahier-journal, avec au minimum une fiche de préparation détaillée par jour.

Au bout de trois semaines : Je rédige quotidiennement un double-post-it, avec au minimum un post-it détaillé par jour.


Résolution pédagogique : Je calcule mensuellement le taux de présence nommé B selon la formule J (nombre de demi-journées de classe du mois) que multiplie E (nombre d’élèves inscrits) donnant P (présence effective), qui sera le dividende de l’opération A (nombre d’absences du mois) divisé par P multiplié par 100 donnant le résultat B.

Au bout de trois semaines : J’écris un nombre au hasard


Résolution pédagogique : Je positive chacune de mes remarques dans le cahier du jour.

Au bout de trois semaines : J’arrache les pages.


Résolution pédagogique : Je mets en valeur les productions de mes élèves sur l’E.N.T. de l’école, que j’ai qualifié lors de la réunion de rentrée d’ « outil révolutionnaire favorisant la coparentalité ».

Au bout de trois semaines : J’ai perdu les codes d’accès.

Résolution pédagogique : Je décide de revoir complètement ma démarche en rédaction de textes, avec notamment un travail d’autocorrection à partir de grilles d’évaluation construites collectivement, et une démarche de socialisation des écrits.

Au bout de trois semaines : Rédaction de textes ? Il faut faire des rédactions de textes ?

Résolution pédagogique : Je corrige mes cahiers le soir à la maison de sorte à être totalement disponible pour mes élèves en classe.

Au bout de trois semaines : Je corrige mes cahiers en classe de sorte à être totalement disponible le soir pour mater Netflix.


Résolution pédagogique : Je mets en place un jogging d’écriture où chaque matin, les enfants écrivent une phrase dans le cahier du jour. 

Au bout de trois semaines : J’ai laissé tombé le jogging d’écriture, et le jogging en général puisque je n’ai pas enfilé mes baskets depuis la rentrée. Sauf quand je cours après Clément qui se sauve dans les couloirs.


Résolution pédagogique : J’associe mon Auxiliaire d’Elève en Situation de Handicap (A.E.S.H.) aux préparation, conduites et bilans de mes séances en classe.

Au bout de trois semaines : On s’en fout, elle a été virée. L’Education nationale a supprimé son poste.

Résolution pédagogique : J’écoute mes collègues poliment.

Au bout de trois semaines : J’ai fait des efforts, vraiment, j’ai fait tout ce que j’ai pu. Mais ces conversations sur le montant de la prime devant élèves, la revalorisation du statut des professeurs des écoles ou l’âge de départ en retraite, ça m’envoie pas du rêve.


Résolution pédagogique : Je travaille avec une méthode de lecture syllabique.

Au bout de trois semaines : Je travaille toujours avec une méthode de lecture syllabique car mon inspecteur viendra contrôler bientôt dans ma classe si j’applique les consignes ministérielle sur la méthode syllabique.


Résolution pédagogique : Je vais mettre en place une classe flexible, avec des centres d’apprentissage.

Au bout de trois semaines : Nan je déconne.

Tes réactions