Ces phrases que tu n’en peux plus d’entendre quand tu vas à Canopé

Mercredi après-midi. Tu vas à Canopé pour rendre et emprunter une série de livres. Tu veux bien rencontrer des collègues, tu veux bien discuter de ta classe, de tes élèves... Mais tu ne veux surtout pas entendre ça...

Tu as le le dernier Antonin Brouzoulias ?

Tu pratiques la pédagogie inversée toi ? Tu devrais. C’est énorme.

Sérieux : tu ne connais pas Antonin Brouzoulias ?

On organise un atelier sur les cartes heuristiques en cycle 2 mardi à 19 heures. Je t’inscris ?

Tu pratiques la classe flexible toi ? Tu devrais. C’est énorme.

Tu as vu le dernier album de Sonia Blaum ? Il n’y a ni images, ni textes. C’est génial.

Voilà ta réservation de livres. C’est une série de 6 exemplaires. Ça ira pour ta classe de 31 élèves ?

Moi quand j’étais en classe, je travaillais déjà par compétence. Je te dis ça, c’était il y a 20 ans. Tu vois comme quoi, on invente rien…

Tu empruntes les mêmes séries de livres chaque année. Tu n’as pas envie de te renouveler un peu ?

Ça te dit de participer avec ta classe à un concours sur le développement durable et l’art lyrique ? C’est simple. Il suffit juste de monter un opéra avec tes petites sections.

Antonin Brouzoulias, il remet complètement en cause la métacognition, tu vois. Il préfère parler de récursivité de l’apprenant, tu vois. Enôôôrme.

Je suis crevé(e) moi.

Parfois, je me dis que j’aimerais bien retourner en classe. Les élèves me manquent.

On est bientôt 100 000 sur Facebook. Rejoins-nous (clique sur J'aime) et invite tes amis (clique sur Partager).

On est POUR DE VRAI en librairie !


Neuf: EUR 11,95 EUR En stock
buy now
Votre commentaire avec Facebook

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here