ParentsProfs le Mag
Ces mythos de ton enfant pour ne pas aller au lit

Ces mythos de ton enfant pour ne pas aller au lit

L’enfant, ce vil manipulateur.

« Il est tard, demain il y a école et il faut aller se coucher. » D’accord, sauf que ton enfant inventera le pire des mensonges pour ne pas aller au lit, ou pire, pour se relever 5 minutes après. Voici la liste des mythos les plus fréquemment utilisés par les enfants pour prolonger la soirée et conséquemment, te la foutre en l’air.

Il a faim.

Il a soif.

Il a envie de faire pipi.

Il a envie de faire caca.

Il a encore soif.

Il n’arrive pas à dormir.

Il a fait un cauchemar, même s’il est couché depuis seulement 5 minutes. Genre cet enfant, il est rêveur précoce.

Il a encore envie de faire pipi, parce que la fois d’avant il n’avait pas terminé.

Il a peur de ne plus savoir sa poésie, ou sa table des X2, ou les dates des grandes batailles napoléoniennes ou tout ce qui lui permettra de se lever et d’aller réciter sa leçon une dernière fois dans le salon.

Il entend le bruit de la télévision alors il ne peut pas s’endormir. Pauvre petit doudou, dis-le si on dérange.

Il a oublié de faire un bisou au chat, qui risque d’ailleurs de disparaitre dans des conditions mystérieuses s’il sert d’argument à l’enfant pour se lever. Un accident est si vite arrivé. Ne serait-ce d’ailleurs pas une manigance de leur part ? Le chat et l’enfant avaient l’air bien complices tout à l’heure et semblaient ourdir un complot des plus machiavéliques.

Il a trop chaud.

Il a perdu son doudou, qui est juste tombé au pied du lit. Ne serait-ce d’ailleurs pas une manigance de leur part ? Le chat et le doudou avaient l’air bien complices tout à l’heure et semblaient ourdir un complot des plus machiavéliques.

Il a des angoisses existentielles. Avec toute cette pression à l’école, ces évaluations nationales toussa toussa, il craint que par sa seule ignorance, la France s’effondre lamentablement et de manière irréversible dans le classement Pisa international

Il n’arrive pas à trouver le sommeil car il se sent comme un chargé de communication au conseil départemental. Genre à la fin de la journée, il n’est pas très fatigué.

Tes réactions