ParentsProfs le Mag
Bref, j’ai enseigné à distance

Bref, j’ai enseigné à distance

Bref, s’il y a bien un truc qui m’énerve, c’est quand on me dit que « nous sommes prêts ! »

Lundi, 7 heures. Je me connecte à ma boîte mail académique. 189 messages. Je sélectionne les publicités. Je clique sur supprimer. Je sélectionne les mails envoyés par les syndicats. Je clique sur supprimer. Je sélectionne les mails de l’inspection. Je commence à lire. Je clique sur supprimer.

Je réponds un à un aux élèves. Lola m’écrit : “Regarde maître, j’ai fait un dessin pour toi”. Je lui réponds. Ca déconnecte. Impossible de se reconnecter. Je vais boire un café.

Je me lave les mains. Je retourne dans mon bureau et je prépare le programme du jour pour mes élèves.
Les circulaires envoyées par le rectorat disent : “Faites-les bosser ! Préparez des plans de travail !”.
Marinette, la blogueuse trop choupinette dit : “Coucou la team prof, regardez ces jolis plans de travail avec des cœurs que j’ai préparés pour mes petits loulous d’amour”.
Le conseiller éducation musicale dit : “Nous avons beaucoup travaillé avec l’équipe académique pour vous proposer cette démarche originale et novatrice auprès de vos élèves. Demandez-leur de se filmer en train de faire du bruit avec un gobelet en plastique.
Je décide d’envoyer à mes élèves un mandala à colorier et je vais boire un café.

Je me lave les mains. Je mets de la crème hydratante et j’appelle les parents d’Assane :
Tout va bien mais il n’a pas assez de travail à faire : il fait tout très vite.” Je prépare du travail en plus pour Assane.

 J’appelle les parents de Léo :
Tout va bien mais ça lui fait beaucoup de travail à faire : il est très lent.” Je prévois du travail en moins pour Léo.

J’appelle le papa de Julie :
Elle veut vous réciter sa poésie. Attendez, je vous la passe…
Julie me récite sa poésie. “Après tout ce blanc, vient le vert, Le printemps vient après l’hiver”
J’ai les boules, les élèves me manquent. Le papa de Julie me dit hilare que j’aurais du faire une poésie sur les fraises.

Je reçois un messenger de la maman d’Yléna qui m’envoie les photos pour le défi d’arts plastiques. Elle m’écrit : “Pardon de vous déranger sur Messenger, mais les fichiers ne passent pas sur votre adresse mail”. Je lui dit : “C’est pas grave. Vous avez bien fait”.

Je reçois un Whatsapp du papa de Younès qui m’envoie une vidéo de son fils en train de réciter la poésie. Il m’écrit : “Pardon de vous déranger sur Whatsapp, mais la vidéo ne passe pas sur votre adresse mail”. Je lui dit : “C’est pas grave. Vous avez bien fait”.

Je reçois un mail qui m’annonce : “N’utilisez pas Whatsapp et Messenger. Respectez la RGPD et privilégiez les logiciels développés par le ministère.” 

Je me lave les mains. Je mets de la crème hydratante et je participe à une visioconférence avec l’inspecteur sur la continuité pédagogique. Il demande à tous les participants d’allumer leur micro et caméra. Je réalise à l’image que je suis encore en pyjama nounours. Je vais dans la chambre. J’enfile une chemise. Je reviens devant la caméra. L’inspecteur était en train de lire les consignes du ministre. Je suis soulagé car je n’ai rien raté d’important.

Pendant la visioconférence, je corrige les travaux de mes élèves, je réponds aux mails des parents, je publie des photos sur le blog, je prends des notes pour un futur article et j’envoie une photo sur Whatsapp à Karine, ma collègue de CM2 : “Ras le cul de l’école à la maison. Tu sais où tu peux te la mettre ta continuité pédagogique ?”.
Le papa de Younès me répond : “LOL”.
Je me suis trompé de destinataire.
Bref, j’ai enseigné à distance.

INSCRIS-TOI AU CLUB PARENTSPROFS

Toute l’actualité de ParentsProfs dans ta boîte mail
Garanti sans spam et sans circulaire académique
Tes réactions