ParentsProfs le Mag
« Blanquer t’es foutu, les fils de profs sont dans la rue »

« Blanquer t’es foutu, les fils de profs sont dans la rue »

Les FDP ont manifesté ce week-end.

Reportage. Plusieurs rassemblements de filles et fils de profs se sont tenus en France ce samedi 5 décembre, notamment pour manifester contre leurs parents. Motif de cette colère : l’attitude des enseignants qui depuis des décennies obligent leurs enfants à se balader en forêt le dimanche ou pire, à écouter l’éditorial de Thomas Legrand le matin sur France inter. Selon certaines associations de soutien aux fils de profs, certains enfants et adolescents seraient victimes de repas avec d’autres profs le samedi soir ou pire, de vacances en camping car dans le Finistère.

Dans le cadre de ces mobilisations qui se sont tenues dans plusieurs villes de France, des policiers ont été pris à partie à coups de planchettes Kapla en pin des Landes ou de sachets de tisane bio usagés, utilisés comme projectile. Dans certaines rues de la capitale, les actes de vandalisme se sont multipliés, certains manifestants allant jusqu’à enlever leur pull en laine tricoté main pour le lancer sur les forces de l’ordre. Devant la vitrine de sa librairie, Colette est désespérée : “Ils ont pillé les coffrets CD de Barbara ou le dernier Goncourt des lycéens. C’est d’une violence sans nom.”

Sur les panneaux des manifestants, on pouvait lire : « Télérama ne passera pas par moi”, “Gauvain Sers, retourne chez ta mère” mais aussi “Blanquer t’es foutu, les fils de profs sont dans la rue”. Sur ce slogan, Manon F., leader du mouvement des FDP en colère, nous livre ses arguments : “Nous demandons très clairement à Jean-Michel Blanquer de ne pas démissionner pour se lancer dans la campagne des régionales en Île-de-France. Nous exigeons qu’il reste ministre et qu’il continue à emmerder nos parents et à les inonder de boulot. Au moins pendant ce temps-là, ils nous foutent la paix”.

INSCRIS-TOI AU CLUB PARENTSPROFS

Toute l’actualité de ParentsProfs dans ta boîte mail
Garanti sans spam et sans circulaire académique
Tes réactions