ParentsProfs le Mag
Je suis prof et au mois d’octobre, je suis déjà au bout de ma vie

Je suis prof et au mois d’octobre, je suis déjà au bout de ma vie

ParentsProfs répond à tes questions sur le métier.

❓La question

💬 Bonjour Boualem et Steph et merci d’avoir sélectionné ma question. Je m’appelle Fanny et je suis professeur des écoles en CM2. Je vous écris car je me sens au bout de ma vie alors que nous ne sommes qu’au mois d’octobre. Cette année, j’ai 29 élèves dans ma classe pour deux niveaux. Les jours, les semaines passent mais je n’avance pas dans le programme. Que ce soit en français, en maths ou dans n’importe quel autre matière, j’ai l’impression que je n’arriverai jamais à boucler le programme. Au secours !
Fanny, Montpellier

❗La réponse

Nous avons demandé à Corinne Petsec, inspectrice de l’Education nationale, de répondre à la question de Fanny. Après avoir enseigné deux ans, puis exercé les fonctions de conseillère pédagogique pendant 10 ans, Corinne Petsec est inspectrice depuis 20 ans. En plus, elle a déjà déjeuné avec la rectrice. C’est donc quelqu’un qui pèse dans le game.

Fanny, je sens dans votre question une problématique qui n’est pas suffisamment posée. Qu’entendez-vous par « boucler le programme ». Est-ce à dire une programmation des apprentissages ? Je vous invite dans un premier temps à vous interroger sur la notion de programmation et de progression, puis à vous demander si vous vous situez dans une démarche spiralaire ou curriculaire. J’entends bien évidemment par « curricula » un lien entre programmes, référentiels et parcours, auquel je vous invite à souscrire.

Pour produire ce que le commun des enseignants appelle une programmation, à titre personnel je préfère la notion de faisceau de trajets, il me semble incontournable de se questionner sur la temporalité, c’est à dire le cursus, puis sur le cheminement, à envisager dans une double approche : la convergence entre connaissances et compétences d’un côté, et la congruence de l’autre. Mais je ne vous apprends rien. Cette analyse vous amènera naturellement à envisager la trajectoire de l’élève, à réguler tout au long de son déroulement dans une dynamique qui transversale, qui disciplinaire.

Je suis vraiment allée à l’essentiel dans ma réponse, de sorte à vous apporter une aide très concrète. Veuillez excuser ma trivialité pédagogique, mais je m’oblige à être la plus pragmatique possible pour pallier vos difficultés d’enseignante.

Tes réactions