ParentsProfs le Mag
7 arguments fallacieux pour ne pas assurer son service à la récréation

7 arguments fallacieux pour ne pas assurer son service à la récréation

Plusieurs fois par semaine, un prof d’école doit surveiller la cour de récréation. On appelle ça « la punition ».

Tu peux me remplacer ? Mon élève Alexis est malade. Il a un rhume. Il doit rester au chaud dans la classe. Je préfère être à ses côtés car je ne veux pas qu’il vive sa maladie comme un facteur d’isolement et qu’il se sente rejeté. Je ne sais que trop combien un rhume peut être source de moqueries et de rejet chez les enfants.

Tu peux me remplacer ? Je dois appeler Agnès, la conseillère pédagogique. J’ai une question importante à lui poser et je ne peux le faire que pendant la récré. Ce ne sera pas long. Je veux juste qu’elle m’explique la notion de paradigme dans l’oeuvre d’Edgar Morin.

Tu peux me remplacer ? J’ai donné un rendez-vous aux parents de Zoé pendant la récré pour faire un bilan. On ne pouvait pas faire ça à un autre moment. Eux étaient libres après la classe. Mais pas moi. J’ai mieux à faire.

Tu peux me remplacer ? Je vais profiter de la récréation pour aller observer la classe de petite Section. Je n’y connais rien et je souhaite prendre le temps de me former. Tu sais je pense qu’en tant qu’expert cadre A de l’éducation, je dois m’engager dans une démarche individuelle et collective de développement professionnel.

Tu peux me remplacer ? J’ai envie de faire caca. Par contre ça risque d’être long. Quand je ne suis pas chez moi je n’y arrive pas. D’ailleurs, tu n’aurais pas un magazine, genre Voici, ou Valeurs mutualistes ?

Tu peux me remplacer ? Je dois faire des photocopies. Les nouveaux programmes. Plus les annexes. Il faut que je les donne à mon stagiaire. 680 pages. Tu peux me remplacer aussi cet après-midi ?

Tu peux me remplacer ? Ça m’arrange. Parce que perso je n’ai pas du tout envie d’aller sous la pluie surveiller des enfants qui crient sous un préau.

Tes réactions