Rentrée en musique : le concert de Death Metal ne fait pas l’unanimité

Pour la deuxième édition de la rentrée en musique, l'école de Bonneval-Guyon a programmé un groupe de Death Metal. Succès mitigé.

Comme dans tous les établissement de France, la rentrée s’est également faite en musique ce matin à l’école de Bonneval-Guyon. Le choix artistique de l’équipe pédagogique était cependant des plus audacieux. Les 180 élèves de la petite section au CM2 et leurs parents ont en effet été accueillis par le groupe local Burning Dead.

« Je reconnais que c’est un peu particulier, nous explique Jean-Marc Petit le directeur. Normalement c’est la chorale du village qui devait interpréter Vois sur ton chemin. Finalement, on s’est dit que la rentrée était déjà une journée suffisamment pénible pour s’infliger un tel supplice. J’ai donc demandé à Totor, un copain du judo, de venir jouer. »

Totor, de son vrai nom Nestor Vauchelet, est le leader de Burning Dead, un groupe local qui commence à jouir d’une solide réputation dans les festivals locaux. Malheureusement, la prestation n’a pas été du goût de tous les élèves, peut-être terrorisés par le bruit des guitares distordues ou le masque rouge et noir du chanteur. Du côté des parents, certains déclarent avoir adoré le concert. C’est le cas du papa d’Elio qui nous a avoué « ne rien avoir vu d’aussi hardcore depuis le bal folk de l’OCCE il y a deux ans dans la classe de Thérèse Moreau ». Plus réservés, quelques parents ont marqué leur mécontentement en demandant un certificat de radiation.

Le groupe de Death Metal avait pourtant adapté son répertoire, en proposant des morceaux originaux, en lien avec cette rentrée. On pouvait entendre des titres tels que The eternal tears of the classe surchargée, Morbid Syllabic ou encore Sinister CP dédoublés.

Sans remettre en cause les qualités artistiques du groupe, peut-on alors parler d’une erreur de programmation ?
«Probablement, nous répond agacé Jean-Marc Petit. Je reconnais que le choix de l’artiste est particulier. Mais bon en même temps mon métier c’est directeur d’école, c’est pas directeur de festival. » Et le quadragénaire de s’énerver : « Puisqu’il n’y a que ça qui semble vous préoccuper, l’année prochaine, je prévois un bracelet fluo pour chaque visiteur, deux scènes, un village associatif et un camping avec des toilettes sèches.»

⇒ Avis de recherche. Nous recherchons des photos de travaux improbables réalisés par les gars de la mairie. On t’attend par mail ou Messenger.

Rejoins-nous sur Facebook et Instagram

3 530 Followers
Suivre

Grevisse du collège (Broché)


Neuf: EUR 9,90 EUR En stock
buy now
Votre commentaire avec Facebook
Partage cet article

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here