Les extraits des programmes présents dans cet article ne sont pas des parodies ou des détournements. Pour chacun, nous indiquons le nom du candidat et la thématique.

Nicolas Dupont-Aignan | Les programmes scolaires

Si de nombreux candidats sont favorables à un recentrage des programmes scolaires sur les matières fondamentales, Nicolas Dupont-Aignant va plus loin en incitant à l’usage du boulier. Ce qui signifie concrètement que le septième point de son programme présidentielle concerne la place du boulier à l’école.  En 2017. Et pourquoi pas le retour de l’uniforme à l’école aussi ?

Marine Le Pen | L'autorité des enseignants

Ah ben si tiens… Nicolas Dupont-Aignan, mais aussi François Fillon et Marine Le Pen, inscrivent dans leur programme le retour de l’uniforme à l’école. Il est en effet scientifiquement prouvé que le port d’un uniforme permet d’imposer en quelques secondes son autorité face à un groupe ou un individu seul. « La preuve, nous déclare François Fillon, la seule vue d’une robe de magistrat me tétanise et me fait faire n’importe quoi ».

Nicolas Dupont-Aignan | La prise en charge des élèves en difficulté

D’accord… sauf qu’on ne dit pas Adjoints de Vie Scolaire mais Auxiliaires de Vie Scolaires.

Emmanuel Macron | Les rythmes scolaires

Ce qui signifie en clair que le temps périscolaire consistera dans certaines communes à laisser les enfants jouer avec un ballon en mousse pendant une heure sous un préau froid et humide alors qu’ailleurs, on proposera le choix entre créer un opéra avec Evelyne Tourat-Sagnol (mezzo-soprano), en lien avec le Conservatoâââre à Rayoooonnement Départementâââl, ou de planter des légumes qu’on connaît même pas le nom dans un carré potager bio.

Emmanuel Macron | La formation des enseignants

Cet extrait du programme d’Emmanuel Macron, c’est un peu comme un épisode de Walking Dead. Ça commence fort, mais ça s’essouffle vite. Proposer « une formation ambitieuse » pour permettre aux enseignants de faire réussir chaque enfant, l’intention est louable. Mais n’importe quel enseignant vous expliquera qu’une formation d’une durée de trois jours par an, dont la moitié sur une plateforme en ligne qui plante dès qu’on bouge la souris, ça manque d’ambition. Non mais franchement… trois jours… Monsieur Macron, vous pensez qu’on part en stage pour apprendre à coller des gommettes et faire de la poterie ?

François Fillon | La promotion des enseignants

Ce qui veut dire qu’un directeur d’école, qui n’est pas le supérieur hiérarchique d’un professeur des écoles, va accorder des promotions à ses collègues ? Et qu’est-ce qu’il va offrir comme promotion ? Des bons de réduction de 10% sur le catalogue Pichon ?

Nicolas Dupont-Aignan | La gestion des enseignants

Demander aux inspecteurs de retourner en classe… c’est assez démago non ? D’ailleurs mon petit Nicolas… ça fait combien de temps que vous n’avez pas travaillé ? Sur votre C.V., on ne trouve pas trace de « poste sur le terrain » depuis… depuis jamais en fait.

Benoît Hamon | La valorisation des enseignants

« Un management plus horizontal » ? Cela signifie-t-il Benoît Hamon que vous souhaitez abandonner notre système hiérarchique pyramidal ? Est-ce à dire que vous allez faciliter les relations entre les inspecteurs et les professeurs ? Cela irait-il jusqu’à valoriser les compétences de chacun et faciliter la prise d’initiatives ? Décidément, ces élections présidentielles 2017 nous surprennent un peu plus chaque jour.

On dit aussi des conneries en librairie


Neuf à partir de: EUR 6,00 En stock
Votre commentaire avec Facebook
Partage cet article

1 COMMENTAIRE

  1. Nicolas Dupont-Aignan, il devrait surtout s’inquiéter de payer ces personnels décemment ! 687€ pour un 20h imposé ça s’appel faire des travailleurs pauvres !!
    Ensuite on propose à ces gens de devenir AESH en leur faisant perdre 100€ sur leur paye (miettes).

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here