Je me souviens du jour où je recevais la maman de Maxime. Elle m’avait demandé un rendez-vous pour me parler de son fils qu’elle trouvait nerveux, et dont les résultats scolaires étaient en baisse. Je savais qu’elle venait de divorcer et qu’elle vivait mal cette période difficile. Elle rentre dans la classe : je tiens à être convivial et accueillant pour dédramatiser la situation. Un peu trop peut-être. Au lieu de lui dire : Bonjour, je vous en prie asseyez-vous, je lui ai dit :
– Bonjour, je vous en prie, déshabillez-vous.
On a ri tous les deux pendant un quart d’heure.
Stéphane

Je me souviens du jour où un papa d’élève a dit à son enfant en quittant la classe :
Bonne journée ma chérie.
J’ai répondu :
Merci.
Chantal

Je me souviens du jour où j’ai reçu des nouveaux parents d’élèves pour leur présenter les locaux de l’école. Un peu fatiguée, au lieu de leur dire  :
– L’accueil se fait dans la cour.
J’ai dit :
– La cour se fait dans la couille.
Visa rouge cramoisi.
Nady

Je me souviens du jour où je trouvais qu’il y avait trop de bruit. J’ai donc dit :
Chuuuuuut…
J’ai oublié quand on n’était pas en classe mais en conseil d’école.

Christelle

Je me souviens du jour où un vendredi, je faisais ranger les affaires à mes élèves : cahiers, trousses, cartables. J’ai fait ramasser les papiers et baisser les volets. Agacée par certains enfants qui n’allaient pas assez vite, je leur demande de se dépêcher. Et là, ils me disent, cartable sur le dos :
Mais maîtresse. Il est midi. On a de l’école cet après-midi.

Steph

Moi, le jour de la rentrée, à un enfant nouvellement inscrit à l’école :
– Bonjour Mademoiselle…
Les parents :
Non, c’est un garçon.
Sandra

Envoie ton anecdote de prof ou de parent

Conduire sa classe : 30 conseils en video


Neuf à partir de: EUR 25,10 En stock
Votre commentaire avec Facebook
Partage cet article

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here