Bienveillance : play again

Voici la règle de notre grand jeu sur la bienveillance. A chaque fois que tu effectueras un geste professionnel relevant de l'éducation positive, tu gagneras des points. Mais attention, tu peux également en perdre si ta posture ou tes choix pédagogiques ne sont pas bienveillants. Attention, tu n'as que cinq vies. Press start to play.

Première partie. Tu dis bonjour aux élèves +10 et tu leur demandes ce qu’ils ont fait pendant le week-end. Tu appelles ce moment le Quoi de neuf ? -20.
Erreur : le moment du Quoi de neuf ? est so two thousand. Aujourd’hui, pour être un bon enseignant bienveillant, il faut travailler sur l’intelligence émotionnelle et relationnelle. Certains spécialistes considèrent aujourd’hui qu’un enfant ne peut pas démarrer une journée de classe s’il n’a pas exprimé ses émotions. C’est pour ça que ces mêmes spécialistes vendent des boîtes de 10 cartes des émotions pour 30 euros. Comme quoi le monde est bien fait. Tu n’as pas ce coffret dans ta classe ? Tu es un loser. Tu perds une vie. ♥ Press start to play again.

Nouvelle partie : tu démarres ensuite ta séance d’orthographe. -20 Erreur : proposer le même apprentissage à tous les élèves en même temps ne relève pas de la bienveillance car cela pourrait être ressenti comme une contrainte.
Après ta séance, tu invites les enfants à se munir de leur classeur de français pour copier la règle. -100 Français ? Ton école est en France ? Erreur : dans notre jeu, tu perds systématiquement 100 points si ton école n’est pas dans un pays d’Europe du Nord, genre Norvège ou Finlande. C’est bien connu, dans ces pays, les élèves sont toujours heureux, ils comprennent tout ce qu’ils lisent, réussissent tous les tests internationaux. En plus, ils trouvent toujours leur stylo. Quant aux parents, ils n’agressent jamais les enseignants, et leur offrent chaque semaine un panier avec du saumon mariné et de la confiture d’airelles.
Tu es en France ? Tu es un looser. Tu perds une vie. ♥ Press start to play again.

Nouvelle partie : tu invites les élèves à effectuer dans leur cahier du jour l’exercice d’orthographe qui est écrit au tableau. Thomas refuse. Tu insistes. Il se braque. Tu persistes. -10
Erreur : Thomas n’a pas perçu l’intérêt d’effectuer cet exercice, ce qui explique son attitude quelque peu rebelle. Tu lui rappelles alors quel est l’attendu de l’exercice +10, explicites les compétences travaillées +10, resitues en quoi l’orthographe est nécessaire dans le monde professionnel mais aussi dans la vie quotidienne +20. Ce formidable travail d’explicitation t’apporte un bonus de 50 points. Bravo ! Pendant que Thomas retourne à sa place, tu demandes à Malek de ne pas se balancer sur sa chaise. Erreur : « Ne pas se balancer. NE PAS. » Utiliser des mots négatifs peut provoquer des traumatismes profonds.
Tu perds une vie. ♥ Press start to play again.

Nouvelle partie. Flavie a terminé son exercice. Elle t’apporte son cahier du jour pour que tu le corriges. Tu écris dans la marge : Bon travail. Ce commentaire dans le cahier de l’élève est beaucoup trop impersonnel. -20 Il ne relève pas d’une éducation positive qui se doit d’encourager les enfants et valoriser les réussites. Tu corriges et écris :
« Bravo Flavie. Tu peux être fière de toi. Cet exercice d’orthographe n’était pas facile et tu l’as réussi avec brio. Tu as su écrire le M devant le P de AMPOULE car tu maîtrises la règle du M devant M, B et P. Tu grandis et montre chaque jour toute l’étendue de ton talent. Je crois en toi et je sais que tu vas réussir tout ce que tu entreprends, car tu fais montre d’une infinité de ressources. Flavie, juste au-dessus de toi c’est le soleil. » +30
Ensuite, tu envoies les élèves en récréation. Erreur : Tu as imposé verbalement le départ en récréation, alors que tu aurais pu proposer un choix : « Souhaitez-vous aller en récréation maintenant ou dans quelques secondes ? »
Tu perds une vie. ♥ Press start to play again.

Dernière partie : tu emmènes ensuite les élèves dans le hall pour la séance de sport. Après l’échauffement, tu constitues deux équipes. -100. Grave erreur. Répartition des enfants selon des critères subjectifs, esprit de compétition, volonté de désigner des gagnants et des perdants, tu fais preuve d’une pédagogie néolibérale en totale opposition aux valeurs défendues par l’éducation positive. Tu perds une vie. ♥ Game over.

Bilan du jeu : tu ne travailles pas suffisamment sur l’intelligence émotionnelle, tu uses d’une pédagogie transmissive, tu utilises des mots négatifs, tu cries. Bref, tu n’es pas un bon enseignant. Notre conseil : Arrête d’enseigner et écris des livres qui expliquent comment enseigner.

Invite tes amis à nous rejoindre sur Facebook
(Clique sur Partager)

Parents-profs (Broché)


Neuf: EUR 11,95 EUR En stock
buy now
Votre commentaire avec Facebook
Partage cet article

2 COMMENTAIRES

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here