5 choses à savoir sur le cahier de progrès de ton enfant

Ton enfant, s'il est scolarisé en maternelle, apporte régulièrement à la maison un livret avec des phrases compliquées, des illustrations moches et des croix partout. Il s'agit de son cahier de progrès, version plus actuelle de ton ancien carnet scolaire. Voici 5 choses à savoir.

  1. Définition : Le cahier de progrès recense « des propositions d’observables permettant d’objectiver les progrès significatifs de chaque élève, à l’aide de points de vigilance destinés à individualiser l’étayage. » (source MEN) Conscient d’avoir imaginé un concept pédagogique révolutionnaire, mais un peu compliqué à expliquer, le gars à l’origine du cahier de progrès à demandé à un mec du spécialisé dans la communication de lui pondre un « visuel clair, simple, pour que tout le monde comprenne. »
    Ce à quoi le mec de la com lui a répondu : « J’ai bien compris ton brief. Je brainstorme et je te fais une propal… »
    Et il a fait ça :
Crédit : Eduscol

2. Pédagogie : Dans son cahier de progrès, un enfant colle tout au long de l’année des étiquettes représentant les compétences acquises. Par exemple, si Rayan sait fermer son manteau, il pourra coller l’étiquette « Je sais fermer mon manteau. » Le but est donc de valoriser les progrès de chacun. On veillera cependant à bien tenir à jour chaque cahier. Reprenons notre exemple : si Rayan ne sait plus fermer son manteau parce que la tirette est coincée dans le tissu qui borde la glissière, on n’oubliera pas d’arracher l’étiquette « Je sais fermer mon manteau ». Bienveillance oui, mais faut pas pousser non plus.

3. Ecologie : A raison de 15 feuilles de compétences au format A4 par an et par élève, multiplié par le nombre d’enfants inscrits à l’école maternelle, soit 2 539 400, ce ne sont pas moins de 38 millions de feuilles A4 qui ont été photocopiées en 2016. Si l’on considère que le papier pour photocopieuse est fabriqué avec un grammage de 80g/m² et qu’il est en vendu en ramettes de 500 feuilles, et sachant qu’on produit en moyenne 20 paquets avec un arbre dans le cadre d’un papier blanchi par un processus chimique classique, on peut avancer le nombre de 3 809 arbres coupés pour produire les cahiers de progrès.

L’évaluation par compétences aurait donc provoqué, rien que pour l’école maternelle, la destruction de plus de 3 hectares de forêt, et engendrer ainsi la mort de centaines de petits lapins qui vivaient tranquilou bilou dans les bois et qui passaient leur journée à manger des carottes et des orties.

Sur la question de la mort des petits lapins causés par les cahiers de progrès, le Ministère de l’Education nationale n’a pas souhaité répondre à nos questions.

4. Fun fact : 3 heures. C’est le temps passé par chaque enseignant pour compléter le cahier de progrès d’un élève.
3 minutes. C’est le temps passé par les parents de ce même élève pour lire le cahier de progrès.

5. Vie quotidienne : A cette question anodine posée à sa fille et son gendre :
– Comment ça va la petite à l’école en ce moment ?, Nicole Colas, 63 ans, conseillère financière en retraite, résidant à Moulin (03), s’est entendu répondre :
Justement on vient d’avoir son carnet de progrès. C’est écrit qu’elle sait argumenter en s’opposant aux propos de ses pairs, mais elle ne sait toujours pas poser des questions pour faire évoluer l’échange.
Ce à quoi Nicole Colas aurait répondu :
– Eh beh c’est bien tout ça. Bon on va passer au rôti.

Rejoins-nous

84,839FansLike
5,461FollowersSuivre
6,401FollowersSuivre

Parents-profs (Broché)


Neuf: EUR 11,95 EUR En stock
buy now
Votre commentaire avec Facebook

2 COMMENTAIRES

  1. Oppossons nous à la destruction de la forêt et soyons acteurs d’une education nationale qui fait sens et non qui stress enfants et parents avec des outils illisibles pour les non professionnels!!!!

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here